Accidents de la route mortels, Blogboyerhistory | Bloguez.com

Chiffres Accidents de la route mortels en France - Statistiques et facteurs

Added 5/4/2011

 

Chiffres Accidents de la route mortels en France -   Statistiques et facteurs

 

Accidents de la route mortels chiffres statistiques

 

 

 

 

Statistiques des accidents de la route mortels sur les dix dernières années :

 

Vous l'aurez certainement deviné, les moments les plus propices aux accidents de la route sont la nuit et principalement le week end. Les retours de boîtes de nuit sont les plus exposés aux accidents de la route... 

La logique voudrait qu'il y ait le plus d'accidents lorsque les conditions météo sont les plus défavorables (hiver : brouillard, verglas, pluie etc ...). Pourtout c'est bel et bien pendant l'été que le nombre d'accidents augmentent significativement. Comme la liste suivante en témoigne! 

Depuis 2005 les statistiques recensent les tués à 30 jours. 

 

 

- En 2005, 5318 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route.[1]

- En 2006, 4709 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route.[1]

- En 2007, 4620 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route.[1]

- En 2008, 4443 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route.[1]

- En 2009, 4273 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route.Dans le bilan 2009 des victimes par taille d'agglomération, on remarque que 433 personnes ont été tuées dans des agglomérations de moins de 5000 habitants et 231 personnes ont été tuées dans des agglomérations de plus de 100 000 habitants. Ce n'est donc pas dans les plus grandes agglomérations de France que les victimes ont été les plus nombreuses en 2009 mais dans les plus petites ![1

- En 2010, 3992 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route. Dans le bilan 2010 des victimes par taille d'agglomération, on remarque que 373 personnes ont été tuées dans des agglomérations de moins de 5000 habitants et 183 personnes ont été tuées dans des agglomérations de plus de 100 000 habitants. Ce n'est donc pas dans les plus grandes agglomérations de France que les victimes ont été les plus nombreuses en 2010 mais  comme en 2009 dans les plus petites ![1]

- En 2011, 3970 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la route.[1]

 

Dates et chronologie des accidents de la route les plus meurtriers en France

 

 

 

Le 17 mai 2003 : Un car à étage, venant d'Allemagne pour la Costa Brava, dérape sur la chaussée glissante au petit matin sur l'autoroute A6 à Dardilly près de Lyon et s'écrase en contrebas, 28 morts et 46 blessés

 

Le 2 juillet 2007, chute d'un autocar polonais en bas de la rampe de Laffrey sur la RN 85 (au même endroit que l'accident du 18 juillet 1973 et de celui du 2 avril 1975), 26 pèlerins tués. Le 23 mai 2008 : dans la nuit vers 3h sur l'autoroute A10 entre Orléans et Blois au niveau de Suèvres, un car transportant des marocains s'encastre dans une pile de pont, 7 morts, 6 blessés graves et 19 blessés légers.

 

Le Lundi 2 juin 2008 : Un autocar sur la D903, entre Annemasse et Thonon-les-Bains, transportant une cinquantaine d'èlèves de classe de cinquième d'un collège de Margencel,

Accident de bus d’Allinges, mort de sept collégiens 2 juin 2008

 se rendant à Yvoire pour étudier un sujet d'histoire-géographie, est percuté par un TER.

7 enfants ont été tués, 18 personnes blessées dont 4 grièvement. Les blessés ont été évacués dans les centres hospitaliers à proximité.  L'accident a eu lieu à Mesinges, un lieu-dit de la commune d'Allinges; sur un passage à niveau, le TER a percuté à 100km/h l'autocar qui aurait franchi la barrière de sécurité malgré un signal rouge.

 

 

Il s'agit de l'accident le plus meurtrier en France impliquant des enfants depuis 1982 et l'accident de l'autoroute A6 à Beaune.

 

 

Le Dimanche 15 juin 2008, Cinq jeunes originaires de la région d'Elbeuf (Seine-Maritime) sont morts. L'accident s'est produit vers 1h du matin en pleine agglomération à Tremblay-Omonville (Eure),dans une zone où la vitesse était "vraisemblablement réduite à 50 km/h", selon la préfecture de l'Eure. Un groupe de jeunes d'une vingtaine d'années se rend en discothèque à l'Aigle (Orne). Ils sont répartis en 2 voitures : 5 garçons dans un véhicule, 4 filles dans l'autre. En traversant Tremblay-Omonville, ils roCinq 5 jeunes morts tués et un blessé  accident de la route dans l'Eure Elbeuf ulent à vive allure, "environ 90km/h" selon les premiers relevés - et se dépassant sans cesse "pour s'amuser".

Comment s'est déroulé l'accident ?

Dans une ligne droite, la voiture des jeunes garçons a heurté un terre-plein central. Le véhicule a fait des tonneaux et a percuté un autre véhicule qui venait d'en face, selon les gendarmes. "Au loin, je vois une voiture à 800 mètres, sur notre file, qui retourne sur la droite, qui revient sur notre file", indique le passager de la voiture percutée à Europe 1. "Puis 10 secondes après, comme une tornade, une voiture qui fait des tonneaux et qui arrive sur nous." "Un choc énorme", poursuit-il sur RTL. "C'était un peu le carnage." "J'ai pas trop regardé, mais j'en ai vu 2 par terre", ajoute-t-il. "C'est terrible, un cauchemar. Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux véhicules roulaient à vive allure et se seraient doublés plusieurs fois sur le trajet.

Pendant l'un de ces dépassements dans une ligne droite, la voiture des jeunes gens, qui roulait "vraisemblablement à plus de 90 km/h" selon un porte-parole de la préfecture, a heurté un terre-plein central et fait une embardée. Elle a alors percuté une autre voiture arrivant en face avec à son bord un couple âgé d'une trentaine d'années et leur bébé, et fait plusieurs tonneaux.

Seule la conductrice du véhicule percuté a été blessée à un poignet. "C'est un miracle qu'on s'en soit sorti", a indiqué son mari, indemne, à l'AFP.

Celui-ci a indiqué avoir vu, quelques secondes avant l'accident, une première voiture doubler le véhicule des jeunes gens -une Clio blanche- à 300-400 mètres de la sienne. Puis la Clio a à son tour déboîté pour doubler

 

Aucun des passagers ne portaient de ceinture de sécurité. Ils ont été éjectés et tués sur le coup. Le conducteur, âgé de 22 ans, était attaché. Il est "resté incarcéré assez longtemps", selon la préfecture. Il est mort en arrivant au Centre hospitalier universitaire de Rouen (Seine-Maritime). Et les jeunes filles de l'autre voiture ? C'est elles qui ont donné l'alerte. Toutes les 4 ont été auditionnées dans la matinée par les gendarmes de la compagnie du Neubourg (Eure).

Le samedi 01 aout 2009 : Cinq personnes sont décédées dans un accident de la route sur l'A20 au niveau de Bonnac-la-Côte, au nord de Limoges. Huit autres personnes ont été blessées, dont deux gravement. Selon les premiers témoignages, "un monospace qui se dirigeait dans le sens Toulouse-Paris a perdu la remorque qu'il tractait et qui a aussitôt traversé le terre-plein central de l'autoroute", a expliqué à l'AFP Jean-Yves Landrouin, directeur départemental des pompiers de la Haute-Vienne. Cet accident aurait impliqué trois véhicules dans le sens sud-nord et un véhicule dansl'autre sens.

Le samedi 15 aout 2009 :Trois personnes sont mortes et deux autres ont été blessées dans une collision samedi matin à la sortie de Béziers. Trois personnes, dont deux jeunes, ont été tuées samedi matin et deux ont été grièvement blessées lors d'une collision entre trois voitures à la sortie de Béziers. L'accident s'est produit à 8h15 sur la D609, entre Béziers et Montblanc (Hérault), au niveau de la zone industrielle La Baume. Selon les premiers éléments, une voiture s'est déportée sur la voie de gauche. Son conducteur, un jeune de 20 ans, est mort sur le coup. L'homme au volant du véhicule qui arrivait en face, un père de famille de 40 ans, est lui aussi décédé, ainsi que sa fille de 14 ans, tandis que sa femme a été grièvement blessée et évacuée au CHU de Montpellier. La passagère de la troisième voiture, qui suivait, "souffre d'une plaie importante à la tête" et a été hospitalisée à Béziers. Le carambolage a également fait trois blessés légers.

 

Le samedi 17 avril 2010 : Cinq personnes, âgées de 22 à 37 ans, ont été tuées, peu après 05h00 du matin dans un accident de la route près d'Alès, dans le Gard. La voiture avait heurté un premier arbre sur une route à deux voies, puis s'est encastrée, côté conducteur, dans un second arbre au niveau de la commune de Saint-Christol-les-Ales. Dans le choc, les cinq occupants, trois hommes et deux femmes, ont été tués. Les causes de l'accident étaient encore inconnues le matin peu après 9h. Une enquête a été ouverte par la police.

 

  •  

    Le Vendredi 26 Novembre 2010 : Quatre personnes, dont deux jeunes et un enfant de 10 ans, ont trouvé la mort dans un accident sur une route départementale en Vendée. L'accident s'est produit vers 22H35 sur le CD 52, sur la commune de Réaumur, dans l'est du département. L'un des véhicules, conduit par un jeune homme de 17 ans, s'est déporté vers la gauche dans une courbe et a heurté de plein fouet le véhicule arrivant en sens inverse. Le conducteur de 17 ans a été tué sur le coup, de même que sa passagère arrière-droite, âgée de 16 ans. Dans le même véhicule, une jeune fille de 13 ans a été gravement blessée et un jeune homme de 18 ans légèrement blessé.

    Dans la voiture qui arrivait en sens inverse, la conductrice, âgée de 42 ans, a trouvé la mort, de même que son fils de 10 ans assis à l'arrière. Agé de 45 ans, le dernier passager, qui se trouvait à l'avant, a été gravement blessé.

  •  

  • Le Dimanche 23 janvier 2011 trois personnes sont mortes, dans une violente collision, sur la RN 102, dans une descente sur la commune de Sainte-Eugénie-de-Villeneuve. L'hélicoptère Dragon 63 a atteri peu de temps après pour transporter un homme d'une cinquantaine d'années en urgence absolue. La circulation a été coupée dans les deux sens.

     

     

  • Le Jeudi 03 mars 2011peu après minuit, quatre personnes sont mortes, boulevard de la Marne, à Saumur, dans une collision frontale entre deux voitures, .

    L'origine de l'accident reste à déterminer. Deux étudiants de 20 et 21 ans se trouvaient à l'intérieur d'une Porsche quand cette dernière a percuté de plein fouet un Renault Scénic conduit par un couple âgé d'environ 65 ans. Selon les les pompiers, « il s'agit d'un choc frontal d'une grande violence».

  •  

    Le Samedi 23 avril 2011 Quatre adolescents âgés de 14 à 17 ans sont décédés et deux adultes ont été grièvement blessés dans un accident de la circulation au Sud-Ouest de Lyon (69) sur l'autoroute A450, qui a été fermée dans les deux sens.

    Une collision vers 14 heures au niveau de la commune de Brignais (Rhône) entre deux véhicules légers, impliquant six personnes qui ont été «incarcérées dans les tôles», selon les pompiers,
    D'après le parquet de Lyon, une voiture à bord de laquelle se trouvait cinq passagers s'est déportée sur la gauche et a percuté un véhicule circulant en sens inverse.

     

     

    Le Dimanche 24 avril 2011, Trois jeunes d'une vingtaine d'années, dont deux filles, sont décédéset un quatrième a été grièvement blessé dans un accident de la route survenu dans la nuit de samedi à dimanche sur la commune de Balan (01), a-t-on appris auprès des pompiers et de la gendarmerie.

    Selon les premiers éléments de l'enquête, vers 3h00 du matin sur une route secondaire, le chauffeur d'"une Twingo survitaminée" a perdu le contrôle de son véhicule dans une courbe et "a percuté un arbre", a indiqué la gendarmerie.

    Les trois passagers, un garçon ainsi que deux filles - originaires du même village - sont décédés dans le choc, le chauffeur, gravement blessé, a été hospitalisé. "Il ne reste plus rien de la voiture", a-t-on précisé.

  • Le lundi 11 juillet 2011,Cinq personnes sont mortes et quatre ont été gravement blessées dans un accident entre deux voitures qui se sont percutées de face lundi en fin d'après-midi à Lattes (Hérault), dans la banlieue de Montpellier.
  • L'accident s'est produit vers 19h sur une route départementale à deux fois deux voies qui permet aux automobilistes de rentrer des plages de Palavas-les-Flots (Hérault) vers Montpellier.Les morts, un adulte et quatre adolescents, occupaient le même véhicule

    Le Samedi 23 juillet 2011, Trois jeunes agés de 17 à 24 ans sont décédés dans une collision sur la D 1044, entre Saint-Quentin La Fère (Aisne).Le conducteur de la C3, âgé de 24 ans, sa compagne, 23 ans et le passager arrière, 17 ans, sont morts dans ce drame de la route, indique Le Courrier Picard. Deux frères qui circulaient dans la Peugeot 206 ont été hospitalisés dans un état grave. Les circonstances de l'accident ne sont pas encore connues avec exactitude par les enquêteurs. Selon les premiers éléments de l'enquête, le conducteur de la C3 aurait perdu le contrôle de son véhicule avant de percuter la Peugeot qui venait en sens inverse.

     

    Le Dimanche 24 juillet 2011, Quatre personnes sont mortes dans une collision entre deux voitures,survenue sur l'autoroute A7 à hauteur de la Fare les Oliviers (Bouches-du-Rhône). La conductrice de 25 ans à l'origine de cet accident, roulait à contresens, et avait 2,30 g d'alcool par litre de sang, a--on appris lundi 25 juillet auprès du parquet d'Aix-en-Provence. La jeune femme, qui a été tuée dans la collision, survenue à l'aube ), revenait de discothèque. Elle "roulait avec 2,30 g d'alcool par litre de sang", a affirmé à l'AFP la procureur de la République Dominique Moyal, précisant que les analyses toxicologiques (stupéfiants et médicaments) seraient connues dans "plusieurs jours". Les victimes, un couple et leur beau-frère, avaient tous entre 30 et 34 ans et habitaient le pays aixois, a précisé Mme Moyal, de même que la jeune conductrice qui les a percutées. La famille, qui rentrait de vacances, venait de s'arrêter sur l'aire de repos et se trouvait à quelques kilomètres de son lieu de destination. Deux personnes ont échappé à la mort : la soeur de la femme décédée dans l'accident, qui se trouvait "toujours dans un état très grave" lundi soir à l'hôpital Nord de Marseille, et la petite fille du couple tué, âgée de 4 ans, légèrement blessée.

    Le jeudi 3 novembre 2011, Quatre jeunes femmes, âgées de 21 ans à 28 ans, sont décédées jeudi après-midi sur une route départementale au sud de Dijon dans le choc entre leur voiture et une camionnette utilitaire, a-t-on appris auprès des secours. Pour une raison encore indéterminée, le véhicule transportant les jeunes femmes s'est déporté sur la gauche et est entré en collision avec une camionnette utilitaire qui venait en sens inverse, près du village d'Auxey-Duresses (Côte-d'Or), a indiqué le procureur de Dijon. Des prélèvements sanguins ont été réalisés sur les deux conducteurs pour déterminer la présence éventuelle de stupéfiants ou d'alcool. Ceux du conducteur de la camionnette, un jeune homme de 23 ans légèrement blessé, se sont révélés négatifs. Les résultats des analyses concernant la conductrice décédée seront connus dans "plusieurs jours", a indiqué le procureur de la République. Trois des jeunes femmes étaient originaires du Haut-Rhin et la quatrième de la Nièvre.

     

     

     Le samedi 3 mars 2012, Quatre personnes d'une même famille recomposée sont mortes dans une collision dans la nuit de samedi à dimanche à Romorantin-Lanthenay, dans le Loir-et-Cher. Le père et deux adolescents de 13 et 16 ans sont morts sur le coup. La passagère, belle mère des deux garçons, a été emmenée vers un hôpital où elle est ensuite décédée.

     Le dimanche 17 juin 2012, Cinq occupants d'une Opel Corsa, dont quatre adolescents sont morts dans les Bouches-du-Rhône, entre Arles et Les Saintes-Maries-de-la-Mer, dans une collision avec un autre véhicule, dont deux passagers de 3 et 5 ans ont été gravement blessés, a-t-on appris auprès de la préfecture. Pour une raison encore indéterminée, une Renault Espace a percuté de plein fouet l'Opel à 17H05 sur la RD570 à hauteur du lieu-dit Albaron, sur la commune d'Arles. Selon les premiers éléments, un des véhicules arrivait d'une voie latérale, a précisé à l'AFP le directeur de cabinet du préfet de région, Christophe Merlin. « Le choc a été violent, a priori frontal », a-t-il ajouté.

    Dans l'Opel Corsa, un adulte et quatre adolescents ont été tués, tandis que dans le monospace, deux adultes - un homme et sa mère - ont été légèrement blessés et les deux filles du conducteur, âgées de 3 et 5 ans, l'ont été gravement. Elles ont été évacuées par hélicoptère vers un hôpital marseillais. Le pronostic vital est vraisemblablement engagé pour l'une d'entre elles, a indiqué la gendarmerie. La circulation a dû être interrompue pour permettre aux secours de désincarcérer les victimes. Une déviation a été mise en place pour résorber le bouchon d'une douzaine de km qui s'est immédiatement constitué, a précisé la même source.

    Le samedi 28 juillet 2012, Quatre personnes sont décédées dans un terrible accident survenu samedi vers 15 h sur la quatre voies Rennes-Lorient. Les quatre victimes sont les occupants d'une même voiture qui s'est embrasée: deux adultes et deux enfants. La voiture circulait dans le sens Rennes-Lorient, sur la nationale 24, au niveau du village de Kerozet, à Moréac, entre les échangeurs de Bardeff et Beaulieu. La voiture s'embrase Elle a quitté la route pour une raison indéterminée, percuté une buse dans le fossé. La voiture s'est alors renversée sur le toit avant de s'embraser immédiatement. Les quatre occupants, deux adultes et deux enfants, sont décédés.

  •  


  •  

    [1] ONISR (Observatoire National Interministériel de Sécurité Routière)

Category : Faits Divers | Comments (0) | Write a comment |