"> Seconde Guerre Mondiale 39-45 - Biographie Carl Clauberg - Médecin - Blogboyerhistory | Bloguez.com
 

Blogboyerhistory | Bloguez.com

Biographie Carl Clauberg - Médecin nazi d'Auschwitz et de Ravensbruck

Added 3/10/2011

 

 

Biographie Carl Clauberg -  Médecin nazi d'Auschwitz et de Ravensbruck

 

Carl Clauberg est né le 28 septembre 1898 à Wupperhof (appartenant maintenant à Solingen), mort le 9 août 1957 à Kiel, est un médecin nazi ayant mené des expériences sur les femmes des camps d'Auschwitz et Ravensbruck.

 

 

 

Biographie

Carl est né à proximité d'Essen dans une famille modeste qui tire ses revenus du travail d'artisan du père. Pendant la Première Guerre mondiale, Clauberg sert dans un régiment d'infanterie de ligne. À son retour, il reprend ses études, passe brillamment son Abitur et entame sa médecine. Son cursus universitaire le conduit à Kiel, puis à Hambourg et enfin à Graz. C'est en 1925 qu'il devient docteur en médecine. Gynécologue et obstétricien, il occupe le poste de chef de service à la clinique de Kiel.

En 1933, il rejoint les rangs du parti national-socialiste, dont il devient un fervent militant. Carl Clauberg medecin SS AuschwitzSes efforts sont bientôt récompensés par l'attribution d'un grade dans la SS, devenant ultimement Gruppenführer, ainsi que par la remise du badge nazi en or, décoration réservée aux militants les plus méritants. En 1937, il devient professeur de gynécologie à l'université de Königsberg.

 

Il mène de nombreuses expériences médicales sur des animaux, puis sur des humains, mettant notamment au point des traitements contre la stérilité féminine ainsi que le fameux "test de Clauberg". Certaines de ses découvertes sont encore utilisées de nos jours. Parallèlement, il est chef de clinique dans les hôpitaux pour femmes de Knapp et de Sainte-Hedwige ce qui lui assure de confortables revenus.

 Le 30 mai 1942,Carl Clauberg est affecté par Himmler à la recherche sur la stérilisation de femmes détenues à Auschwitz. Clauberg a cherché un moyen facile et bon marché pour stériliser les femmes. Il a injecté de l'acide liquide dans leur utérus, sans anesthésiques. La plupart de ses sujets de test étaient des femmes juives ou Roms qui ont subi des dommages permanents et des infections sérieuses.

Le 7 juin 1943, il envoya un rapport à Himmler : « La méthode que j’ai inventée en vue de la stérilisation des organes féminins sans opération est pratiquement au point. La stérilisation peut s’effectuer à l’aide d’une seule injection faite à l’entrée de l’utérus, au cours d’un examen gynécologique connu de tous les chirurgiens ».

 

 Sa notoriété prend encore plus d'ampleur avec la publication de plusieurs essais médicaux. Cette réussite nourrit une certaine arrogance...

 

 

 

 

La Fuite de Carl Clauberg et son arrestation (Juin 1945)

À la fin de 1944, Il quitte le Bloc n°10 du camp d'Auschwitz, fuyant devant l'avance de l'Armée rouge. Lui et une partie de son équipe se replient sur le camp de Ravensbruck. Il y poursuit ses expériences, mais la progression des alliés le contraint à fuir à nouveau. Il est arrêté par les alliés le 8 juin 1945 dans le Schleswig-Holstein et est remis aux forces soviétiques. Il est jugé en 1948 en URSS et condamné à 25 années d'emprisonnement.

En 1955, le professeur Clauberg bénéficie des accords germano-soviétiques portant sur le rapatriement des prisonniers.

Il rentre libre en RFA et s'installe à Kiel. Sans regret quant à ses expériences, il va jusqu'à souligner leur intérêt scientifique. Néanmoins, en novembre 1955, une association de juifs allemands dépose plainte contre lui. Il est arrêté par la police pour être jugé. Malade, il est transféré dans un hôpital carcéral et décède en août 1957, quelques semaines avant de devoir comparaître devant la justice allemande.


Source : LIFTON, RJ., 1986, The Nazi doctors : medical killing and the psychology of génocide , New York : Basic Books
Category : Seconde Guerre Mondiale 39-45 | Comments (0) | Write a comment |

Discours Adolf Hitler sous-titré en version française - Le Triomphe de la volonté

Added 10/12/2011

Discours Adolf Hitler sous-titré en version française - Le Triomphe de la volonté

 

Le Triomphe de la volonté (en allemand : Triumph des Willens) est un film de propagande nazie en noir et blanc de Leni Riefenstahl, réalisé en 1935, qui décrit notamment le Congrès de Nuremberg du NSDAP de 1934 qui se tint au Reichsparteitagsgelände.

 

 

Category : Seconde Guerre Mondiale 39-45 | Comments (0) | Write a comment |

La fuite, capture procès et condamnation du SS Adolf Eichmann en 1960

Added 4/3/2012

 

 

La fuite,capture procès et condamnation du SS Adolf Eichmann en 1960 

 

 

 

 

La fuite et la capture d'Adolf Eichmann 

Faux papiers utilisés par Eichmann dans les années 1950 Durant les années 1950, de nombreux juifs s'emploient à retrouver les criminels nazis en fuite, et Eichmann fait partie des premiers sur la liste. Des documents déclassifiés (notamment sa fiche de police) montrent que le gouvernement ouest-allemand ainsi que la CIA connaissent, dès 1952 (1958 pour la CIA), la localisation et le pseudonyme sous lequel se cache Eichmann (Klement), mais ne le révèlent pas pour raison d'État[23]. Il semble que la crainte ait été qu'Eichmann dénonce Hans Globke, alors membre du gouvernement du chancelier Konrad Adenauer[24]. Le rabbin Abraham Kalmanowitz tenta ainsi en 1953, avec le responsable du département d'État Adolf A. Berle Jr., de convaincre le directeur de la CIA, Allen Dulles, de se mettre à la recherche d'Eichmann[25]. Réticent, ce dernier finit par céder, et ordonna des recherches dans les pays arabes, où se situait Eichmann selon Kalmanowitz[25]. Sept ans plus tard, l’« opération Attila » fut déclenchée par le premier ministre d'Israël David Ben Gourion qui souhaitait à cette occasion un procès, le « Nuremberg du peuple juif », pour refonder une unité nationale (de nombreux jeunes Israéliens ne comprenaient pas ou étaient honteux à l'idée que des millions de Juifs s'étaient « laissés conduire à l'abattoir » et contrariaient l'image héroïque du renouveau juif en Israël[26]) et affermir la légitimité de son parti le Mapaï[réf. nécessaire] :

Eichmann fut enlevé en pleine rue, à Buenos Aires, par un commando d'agents du Mossad dirigé par Isser Harel[27], le chef du Shin Bet, le 11 mai 1960.

Séquestré dans la cave d'une planque louée par les agents israéliens, il reconnut son identité et signa une déclaration par laquelle il acceptait être jugé en Israël[26]. Le 21, il fut transporté jusqu'en Israël à partir d'un aéroport militaire argentin. Pour l'anecdote, à l'entrée de la base, un barrage militaire les attendait. Afin qu'Eichmann ne dévoile pas aux soldats argentins qu'il venait d'être enlevé, il fut revêtu d'un uniforme de la compagnie aérienne israélienne EL Al. Eichmann fut placé sous sédatifs (on le fit passer pour malade) et les membres du commando également en tenue de navigants.

Il fut suggéré à un moment que les membres du commando simulent l'ivresse pour éviter que le comportement d'Eichmann n'attire l'attention mais l'idée fut abandonnée. À l'entrée de la base, les soldats argentins arrêtèrent l'automobile et se moquèrent des Israéliens incapables de tenir l'alcool[27]. Cette action, contrevenant au droit international et mettant en cause la souveraineté de l'État argentin, souleva des  Adolf Eichmannprotestations du gouvernement Frondizi, ainsi que des manifestations néo-nazies, marginales, dans le monde. En Argentine, le Mouvement nationaliste Tacuara organise une campagne importante d'antisémitisme. Le gouvernement israélien nie tout d'abord être impliqué dans cet enlèvement et prétend qu'il est le fait de volontaires civils juifs chasseurs de nazis. David Ben Gourion, alors Premier ministre, annonce la capture d'Eichmann à la Knesset le 23 mai 1960. Cette annonce est acclamée debout par les députés présents. Pour connaître les détails de la capture d'Eichmann, on peut se reporter à l'ouvrage d'Isser Harel La Maison de la rue Garibaldi.

 

Le procès d'Adolf Eichmann 

Category : Seconde Guerre Mondiale 39-45 | Comments (0) | Write a comment |