"> Musique film et pub - L'Oréal 100 ans - Meilleurs Voeux - Blogboyerhistory | Bloguez.com
 

Blogboyerhistory | Bloguez.com

L'Oréal 100 ans - Meilleurs Voeux et bonne année 2010

Added 5/4/2010

 

 

L'Oréal - Meilleurs Voeux et bonne année 2010

 

La fin de l'année 2009 aura été glamour.

Glamour à souhait, même, puisque les sublimes égéries L'Oréal (qui nous offrent un somptueux spectacle chaque année à Cannes) se sont réunies autour de la délicieuse Rachida Brakni pour vous souhaiter une merveilleuse année 2010 (non, il n'est pas trop tard).

"Il était une fois une belle et passionnante histoire, celle de la beauté", raconte la comédienne brune à la crinière de rêve, retraçant 100 ans de beauté à travers le monde.

Le 4 juin dernier, L'Oréal fêtait ses 100 ans. Un siècle s'est en effet écoulé depuis qu'un jeune chimiste, du nom d'Eugène Schueller, a créé la Société Française des teintures inoffensives pour cheveux, qui sera rebaptisée L'Oréal en 1939. 100 ans plus tard, le groupe L'Oréal s'est diversifié dans cinq principaux secteurs (soin capillaire, soin de la peau, maquillage, coloration cheveux, parfum) et est devenu l'une des marques françaises les plus connues au monde. Présent dans 130 pays, à travers 23 marques internationales (Elsève, Elnett, Vichy, Maybelline, La Roche Posay...), L'Oréal repose sur une volonté de diversité, revendiquant le droit à la beauté multiple et combattant l'idée d'une beauté parfaite et normée. Cette philosophie s'illustre depuis les années 70 par le choix d'ambassadrices glamour, talentueuses, mais également très différentes et engagées. Un choix éthique pour ces femmes et ces hommes, qui croient en la beauté pour un monde meilleur et qui sont parallèlement engagés dans des actions humanitaires

Depuis plus s'un siècle, la célèbre marque accompagne donc les femmes aux quatre coins du monde et élabore des produits pouvant répondre aux attentes de chacune.

"Des produits adaptés à toutes les beautés et à toutes les cultures", poursuit-elle, alors que l'on voit défiler les images des ambassadrices de charme comme la Néérlandaise Doutzen Kroes, l'Espagnole Penélope Cruz, la Latino-Américaine Eva Longoria, l'Indienne Freida Pinto, l'Afro-Américaine Kerry Washington, l'Italo-Tunisienne Afef Jnifen, la Chinoise Gong Li ou encore la pétillante Indienne Aishwarya Rai.

C'est donc à travers de superbes images qui nous dévoilent également l'engagement humanitaire de la maison que les plus belles femmes du monde vous accompagnent en ce début d'année.

 

Category : Musique film et pub | Comments (0) | Write a comment |

Vidéo - Publicité Eau Quézac - Paroles

Added 27/6/2010

 

 

Vidéo Publicité eau Quézac Paroles

 

Au début des années 90, le groupe suisse Nestlé commercialise une nouvelle marque d'eau minérale gazeuse, Quézac.

En 1995, la publicité d'anthologie vantant les bienfaits de cette source de Lozère fait son arrivée sur nos petits écrans : mythique par son réalisateur puisqu'il n'est autre que le grand Ridley Scott (American Gangster, Hannibal, Gladiator, et dont le Festival de Cannes vient de découvrir son Robin des Bois), mais aussi par la petite fille qui y raconte l'histoire de cette eau qualifiée de "miraculeuse", en langue dialectale (occitane). Un véritable plaisir pour l'oreille du téléspectateur...

 Une fillette qui n'est sans doute pas étrangère au succès de cette eau !

.

Vingt années se sont écoulées et "la gamine Quézac" a bien grandi : aujourd'hui, c'est une comédienne confirmée qui peut se prévaloir d'une expérience riche, tant au théâtre et à la télévision qu'au cinéma. Depuis la tendre époque où elle faisait ses débuts à la télévision, Emilie Delaunay est notamment apparue sur grand écran dans Lucie Aubrac. Sa carrière télévisuelle est impressionnante : de Julie Lescaut, avec Véronique Genest, à Une famille formidable, aux côtés d'Anny Duperey, son parcours nous a bluffés

 

La légende dit qu'il y'a très longtemps,

Peut etre plus de mille ans

Il yeut un terrible orage dans le Gévaudan..

On dit que les eaux de cet orage

Partirent au fond de la terre

Où années après années

Elle prit ses forces à la pierre

 


 

Se ditz que i a mai de mila ans

I aget un terrible auratge

Dins lo gevaudan

E que las aiguas d'aquel auratge

Partiguèron al fons de la tèrra

Et que cette eau serait notre présent au monde, et qu'on l'appelerait Quézac


Pub - quezac
envoyé par Alexander-Max. - Cliquez pour voir plus de vidéos marrantes.

Category : Musique film et pub | Comments (0) | Write a comment |

Biographie - Hannibal Lecter - Le cannibale du " Silence des agneaux"

Added 4/10/2010

 

Biographie - Hannibal Lecter - Le cannibale du " Silence des agneaux"

 

 

Hannibal Lecter

Hannibal Lecter est un personnage de fiction inventé par le journaliste et écrivain américain Thomas Harris dans le roman Dragon Rouge en 1981. Il est le protagoniste central des romans et des films éponymes qui en ont été adaptés. Sa curiosité intellectuelle et ses sens innés pour la musique, les arts, font de lui un homme charmant, raffiné, agréable en société.

C'est d'ailleurs là que réside la complexité du personnage. Il possède un extérieur irréprochable, toujours soigné, d'une extrême politesse, il use de son charme, de sa rhétorique ainsi que de son savoir ( il est médecin )  pour masquer ses penchants carnassiers, sanguinaires et pervers. Hannibal Lecter n'est ni plus ni moins qu'un psychopathe emprisonné pour cannibalisme !

 

Biographie fictive

La jeunesse d'un tueur

 

 

hannibal lecter cannibale silence des agneaux

Hannibal Lecter est né en Lituanie à Vilnius, dans une famille de la vieille noblesse balte, le 20 janvier 1933(notons une incohérence dans le film Le Silence des agneaux, où il est dit « comme il [Hannibal] est né à Baltimore »).

La vie du futur psychopathe bascule durant la déroute de l'armée Allemande : des schutzmannschaften assassinent sa jeune sœur et dévorent son corps. Un prédateur hors-norme est né.

Orphelin, Hannibal échoue dans le château familial, reconverti en orphelinat soviétique après la guerre. Pour ses 13 ans, son oncle, peintre réfugié en France, l'accueille près de Paris. C'est là qu'il commet son premier meurtre, vengeant ainsi un affront fait à la femme japonaise de son oncle, Dame Murasaki, ainsi que la mort de ce dernier.

 Hannibal part par la suite à Paris, avec Dame Murasaki. Il y suit des cours de médecine et, retrouvant la trace des assassins de sa sœur, « goûte » sa vengeance. En France, Hannibal Lecter obtient la nationalité française. Le célèbre tueur est donc un français d'origine lituanienne. A t-il obtenu la nationalité américaine après son émigration aux États-Unis ?

 Cela n'est pas précisé. Il émigre donc aux États-Unis, pays où il devient un psychiatre renommé. Tribun du mal, Hannibal possède une maîtrise totale de la rhétorique, hypnotisant littéralement son public.

Il devient même membre du comité de l'orchestre philharmonique de Baltimore, dont il assassinera l'un des musiciens (Benjamin Raspail) pour leur servir un étrange ragout « dont les ingrédients ne furent jamais identifiés » (le flûtiste fit aussi partie des « amuse-bouches »), accompagné d'un Montrachet à sept cents dollars la bouteille (pour améliorer l'orchestre que le flûtiste gâchait).

Mais derrière un sourire carnassier aux dents blanches, une politesse raffinée, se cache un implacable criminel amoral qui ne connaît ni pitié, ni remords. En effet, avant d'être arrêté en 1980

 par Will Graham (un profiler que ce génie machiavélique aidait dans l'établissement du profil psychologique d'un tueur qui n'était autre que lui-même), Lecter a eu le temps de massacrer huit personnes, parmi lesquelles le musicien et un employé du recensement dont il « dégusta le foie avec des fèves au beurre et un excellent chianti, ne laissant que deux survivants (l'un d'eux est Mason Verger).

« Hannibal le Cannibale »

Démasqué, Hannibal est arrêté, jugé et condamné neuf fois à la perpétuité. Qualifié de pur sociopathe, il est interné à l'hôpital psychiatrique de très haute sécurité de Baltimore sous la direction du Docteur Chilton.

Six ans après son incarcération, la faculté d'analyse de Lecter sera sollicitée dans l'affaire de Francis Dolarhyde, le « Dragon Rouge » (surnommé « la Mâchoire », « la petite souris » ou « la Dent vicelarde » suivant les versions), assassin de deux familles. Il aidera la police à le coincer, mais donnera également à l'assassin l'adresse de Will Graham auquel le tueur rendra une visite qui laissera de terribles traces sur le visage de l'inspecteur.

Deux ans après environ, Lecter reçoit la visite de Clarice Starling, élève stagiaire au centre de formation du  FBI « Vous savez à quoi vous ressemblez avec votre sac à main et vos chaussures bon marché ? À une fille de ferme, une fille de ferme endimanchée, sans le moindre bon goût. Une alimentation correcte a fait de vous une fille solide mais vous n'êtes pas à plus d'une génération de la pauvreté crasse. N'ai-je pas raison agent Starling ? Et cette origine que vous essayez désespérément de cacher, vous venez du fond de la Virginie.

Que fait votre père ? Est-ce qu'il descend dans la mine ? Est-ce qu'il empeste le charbon ? Et les garçons qui n'arrêtaient pas de vous sauter dessus, tous ces tâtonnements pénibles et moites à l'arrière des voitures pendant que vous ne rêviez que de partir, de vous sortir de là et d'entrer enfin au FBI.
»

— Hannibal Lecter, dialogue du film Le Silence des agneaux

Cependant, au fur et à mesure, une complicité va s'établir entre deux êtres si différents et pourtant si similaires.

Hannibal Lecter cherche à mettre en oeuvre le "transfert" telle qu'il est défini par la psychanalyse sur Clarice et elle se prête docilement au jeu afin d'avoir des indices sur le profil de Buffalo Bill !

La fille du sénateur Martin a été enlevée par « Buffalo Bill », un tueur fou ayant déjà fait cinq victimes. Il ne doit pas y en avoir de 6e et Hannibal a le pouvoir d'éviter la découverte d'un nouveau cadavre, car il connaît le nom de l'assassin, qui est un de ses anciens patients. Mais il ne le donnera pas pour rien. Il veut une fenêtre, un paysage. Clarice Starling lui fait une offre bidon mais Lecter l'apprend par Chilton qui lui fait à son tour une offre, cette fois réelle.

Lecter est donc transféré préalablement à Memphis où il donne un faux nom au sénateur puis, un soir, échappe aux deux gardiens qu'il massacre littéralement (L'agent Boyle est matraqué à mort avant d'être pendu aux barreaux de Lecter, ventre ouvert.

L'agent Pembry, lui, a le visage arraché et son corps portant les habits de prisonnier sert à faire diversion. Pendant ce temps-là, Lecter qui « porte » le visage de Pembry est emmené en ambulance avant de disparaître). Les quelques informations qu'il avait données à Clarice Starling mettent tout de même la jeune stagiaire sur la bonne voie, et lui permettent de libérer à elle seule la fille du sénateur Martin, et de tuer « Buffalo Bill ».

Lecter est en cavale. Il part tout d'abord aux Bahamas où il dévore Chilton puis part vivre à Florence en Italie où il devient (sous le faux nom de « Docteur Fell ») conservateur dans une bibliothèque. Mais son passé le rattrape dix ans plus tard. Une ancienne victime, Mason Verger, un milliardaire terriblement défiguré par Lecter, tend un piège à Hannibal.

Le cannibale amoureux du Docteur Clarice Starling

Une fois encore, les chemins de Lecter et de Starling se croisent. Clarice, mise en congé du FBI et sous le coup d'une enquête à la suite d'une bavure, sauve en effet Hannibal de la vengeance de Verger mais est blessée lors de l'opération et tombe inconsciente. Hannibal la ramène alors dans la demeure d'un agent du FBI "rival" de Starling, Paul Krendler.

En attendant le réveil de Clarice, Lecter capture Paul Krendler et prépare un dîner romantique, auquel seront conviés Krendler et Starling. Il est encore une fois démontré le tendre amour qu'éprouve le docteur pour la jeune et belle agent du FBI, qu'il habille et chausse pour le dîner, alors qu'elle est encore inconsciente. Alors qu'elle se joint à la table où sont déjà installés Krendler et Hannibal, ce dernier fait toujours preuve d'une grande courtoisie et politesse envers Starling malgré le fait qu'elle essaye à multiples reprises de le tuer, sans succès.

Après avoir découpé le crâne de Krendler de façon à ce que ce dernier soit toujours en vie, Lecter lui offre une bouchée de sa cervelle, qu'il déguste avec régal. Finalement, Starling finit par réussir à menotter le docteur avec elle. Pour Lecter, le seul moyen de se libérer est alors de couper la main de l'agent Starling, mais contre toute attente, Hannibal tranche sa propre main et finit par s'enfuir, en n'oubliant pas d'emporter les restes de la cervelle dont il se délectera avec un invité imprévu (un enfant), peu après dans un avion.

Ces deux personnages sont donc liés psychologiquement, Starling voit en Lecter une sorte de guide spirituel, un maître de pensée qui ne cesse de la faire progresser intellectuellement tandis que ce dernier voit en elle une personne capable d'écouter et de comprendre ses propos, une personne à la fois effrayée et intéressée par la philosophie du docteur. C'est une sorte d'amour profond qui unit ces deux personnages, finalement séparés à la fin du second film.

Toutefois, dans le livre il en est autrement : Clarice est elle-même attirée par Hannibal Lecter et le couple parvient à s'enfuir.

Les Voyages d'Hannibal Lecter

Hannibal Lecter se rend dans de nombreux pays pour commettre ses meurtres.

  1. La Lituanie, où sa famille est massacrée par les schutzmannschaften et où il tuera un des assassins de sa sœur, Enrikas Dortlich.
  2. La Pologne, qu'il traverse pour se rendre en France.
  3. L'Allemagne, où il échappe aux soviétiques.
  4. La Belgique, où il prend le train pour rejoindre Paris. La France, où il commet ses premiers meurtres (Paul Momund le boucher, Zigmas Milko, Petras Kolnas et Vladis Grutas). Le Luxembourg, où il se rend régulièrement en train depuis Paris.
  5. Le Canada, où il assassine le dernier meurtrier de sa sœur, Grentz.
  6. Les États-Unis, où il exerce son métier de psychiatre.
  7. Les Bahamas, où il dévore le Dr Frederick Chilton.
  8. Le Brésil, où il se fait retirer son sixième doigt à la main gauche.
  9. L'Italie, où il se réfugie après s'être enfui de sa prison.
  10. L'Argentine, où il se retire avec Clarice Starling.

Description

Physique

Hannibal Lecter n'est pas très grand, trapu, des cheveux brun et des yeux « havane » (marron), il se tient droit, avec beaucoup de grâce, ses dents blanches et régulières lui procurent un sourire charmeur, mais aussi froid et carnassier, montrant toute la cruauté de l'individu. On mentionne à plusieurs reprises dans les romans que Lecter a 6 doigts à sa main gauche. Il possède en effet un second majeur.

Lecter est ambidextre : il possède la faculté de pouvoir écrire de ses deux mains.

Personnalité

La folie démoniaque d'Hannibal est fascinante. Hannibal est un homme de "goût" si l'on peut dire : il se caractérise par une certaine classe et un grand savoir. Au premier abord, le Dr Lecter a tout d'un homme respectable : intelligent, cultivé et adepte des bonnes manières. L’aguichante façade cache pourtant un dangereux meurtrier.

Bien que d'une grande abomination, les crimes du Dr Lecter obéissent à une logique, à un certain sens esthétique et moral qui sont propres à Hannibal. Loin de justifier les atrocités qu'il commet, ses motivations donnent un sens à ces actes et rendent le personnage plus sympathique (mentionné précédemment le choix de tuer le flûtiste afin d'améliorer la qualité de l'orchestre par exemple).

La conscience d'Hannibal ne réprime pas ses actes. Il agit sans le moindre remords et sait toujours faire preuve d'un certain humour noir lorsqu'il commet un meurtre ou quand il en fait le récit. En effet, si Lecter manque de sens moral, son sens de l'humour, lui, est souvent au rendez-vous, ce qui dénote avec la nature de ses crimes et rend le personnage à la fois insondable et paradoxal : comment un homme aussi fin, aussi pointu sur la nature humaine, peut en même temps faire preuve d'une telle inhumanité ? Personne ne semble pouvoir pénétrer les dédales obscurs du cerveau malade d'Hannibal Lecter.

C’est un homme doté d'un très grand pouvoir de manipulation et d'analyse, ce qui en font un prédateur redoutable. Dans le premier volet, bien qu'enfermé et visiblement en position de faiblesse, il est celui qui tire les ficelles tout du long. Il s’évadera ensuite grâce à sa ruse et tient en échec les autorités compétentes qui tentent de mettre la main dessus.

Création du personnage

Le "héros" des romans à succès de Thomas Harris : Hannibal Lecter, les origines du mal ; Le silence des agneaux ; Dragon rouge ; Hannibal.

Analyse

Différences entre un personnage de fiction et un réel assassin cannibale

Selon certains profilers américains, le personnage d'Hannibal ne peut exister au sens pathologique du terme. En effet, les assassins ayant de grandes capacités intellectuelles ne sont pas cannibales dans les cas avérés. Pourtant, dans certaines enquêtes notamment en Amérique, des enquêteurs furent confrontés à des cas qui portaient à croire que l'assassin arrêté avait des tendances cannibales.

Différences entre les romans et les films

Il existe des différences notables entre le Docteur Hannibal Lecter tel qu'il apparaît dans la tétralogie de Thomas Harris, et tel qu'il est mis en scène dans les films. Il est certain que sa popularité doit beaucoup au duo d'acteurs de 1991, Sir Anthony Hopkins dans le rôle d'Hannibal et Jodie Foster dans celui de Clarice, à tel point qu'on en a oublié Le Sixième Sens de 1986 et qu'une nouvelle adaptation de Dragon rouge est sortie en 2002 avec Anthony Hopkins.

Dans le roman Hannibal, Thomas Harris songeait à l'adaptation au cinéma et pensait que Hopkins ne jouerait pas, mais que Jodie Foster reprendrait le rôle de Clarice. Aussi, dans ce roman dont l'action est censée avoir lieu dix ans après le Silence des agneaux, est-il dit qu'Hannibal Lecter a subi une opération de chirurgie esthétique qui l'a rendu méconnaissable, tandis que Clarice a juste mûri. Mais ce fut le contraire qui se produisit : dans le film de Ridley Scott, Anthony Hopkins reprit son rôle, tandis que celui de Clarice fut tenu par Julianne Moore.

De même, les producteurs ont sans doute estimé immorale la fin de Hannibal, dans laquelle les deux amants partent vivre heureux leur conte de fées. Dans le film de Ridley Scott, Hannibal fait bien goûter sa cuisine à Clarice, mais elle se borne ensuite à tenter de l'arrêter bien qu'il parvienne à partir seul grâce à un sacrifice.

Une autre différence capitale (et pour laquelle les scénarios ont dû être remaniés) est la main gauche de Lecter. Dans Le Silence des Agneaux, il est clairement expliqué qu'Hannibal a six doigts à cette main (deux médiums). C'est grâce à cette malformation qu'il réussit à s'évader. En effet, sa main attire toujours les regards ce qui lui permet de cacher sa « clé » dans l'autre sans danger. De plus, dans Hannibal, les radios que reçoit Verger montrent que Lecter s'est fait enlever chirurgicalement ce sixième doigt. Dans le film, on a dû broder une histoire de fracture du bras pour expliquer ces radios.

Pour finir, c'est la cicatrice de l'opération chirurgicale à sa main gauche qui attire l'œil du Commandatore Pazzi, dans le livre.

Un héros de roman populaire

Hannibal Lecter renouvelle le personnage stéréotypé de l'ogre et du savan fou, et peut passer pour un héritier du jeune Anglais Alex Delarge de L'Orange mécanique d'Anthony Burgess. Fou, il l'est sans doute, du moins dans Dragon rouge, premier opus de la trilogie, un peu moins dans Le Silence des agneaux. Dans ces deux romans, Hannibal n'est encore qu'un second rôle.

C'est avec l'arrivée de Clarice Starling dans le Silence des agneaux que le psychopathe évolue. On comprend très vite qu'il ne fera aucun mal à la jeune femme (quand une amie lui demande si elle n'a pas peur avec Lecter en cavale, elle répond qu'elle est sans inquiétude, car pour Lecter, selon elle, chercher à lui nuire serait lui « manquer de courtoisie »). Au bout du compte, malgré le massacre de deux policiers chargés de le surveiller, Hannibal dans Le Silence des agneaux a un rôle positif car il aide Clarice à triompher d'autres méchants et paraît plutôt sympathique, du moins pour un assassin.

Dans Hannibal, c'est lui désormais le héros. Dans un décor à sa mesure, Florence, il est éblouissant de raffinement et d'érudition, fait des recherches historiques dans le Palazzo Vecchio, gagne le respect et la confiance d'une société savante en donnant une conférence sur Dante Alighieri. C'est un vrai gentleman-tueur en série. Ceux qui le traquent sont tous des méchants et des corrompus, qui mériteraient au fond le sort qu'Hannibal leur réserve. Enfin on apprend qu'Hannibal a été traumatisé par une enfance malheureuse, argument éculé mais qui fait toujours son effet devant un jury d'assises. Néanmoins, son aspect psychopathe ressort dans ce que nous voyons de ses premiers crimes, où il semble tirer une certaine jouissance des crimes qu'il perpètre par vengeance de sa sœur.

Morts stupides

Le commandant Pazzi aveuglé par sa propre avidité, cherche à obtenir les empreintes digitales du Dr. Lecter tel que demandées dans l'offre émise sur le site WEB du FBI pour le compte de Mason Verger. Hannibal semble tout faire pour le mettre en garde contre sa propre bêtise ; lui rappelant le triste sort d'un de ses ancêtres (Francesco Pazzi) mais rien n'y fait et deux autres personnes mourront avant que Pazzi finisse à son tour au bout d'une corde, éventré...

Le commandant Pazzi est un flic corrompu. En laissant son complice Gnocco mourir sur le sol comme un chien, l'empêchant de poser ses mains sur la blessure pour retenir le sang, il montre clairement sa détermination et le fait qu'il ne veut aucun témoin.

Mason Verger est totalement aveuglé par sa soif de vengance, au point qu'il se croit supérieur à Hannibal grâce à sa haine envers lui, mais sûrement pas grâce à une intelligence plus raffinée. Verger finira dévoré par des sangliers de deux cent soixante-dix kilos nourris à l'eau claire depuis quelques jours, destin qu'il réservait à son bourreau. Hannibal n'aura eu qu'à proposer au pauvre (et écœuré) médecin personnel de Mason de le pousser dans l'enclos en lui disant : « Vous n'aurez qu'à dire que c'est moi qui l'ai poussé. » Dans le livre, Hannibal convainc la propre sœur de Verger de le tuer, avec la murène de ce dernier.

 

Category : Musique film et pub | Comments (0) | Write a comment |