Classement des serpents les plus dangereux du monde » Blogboyerhistory | Bloguez.com

 Classement des serpents les plus dangereux du monde

27/3/2010

Classification des serpents les plus dangereux du monde

 

Les serpents les plus meurtriers des serpents venimeux dans la nature,ce ne sont pas ceux dont la morsure est la plus dangereuse. Ce sont ceux qui ont le plus de risques de rencontrer un Humain qui marche pieds nus dans les champs où ils chassent les rongeurs dans un pays où la plupart de la population n’a pas accès aux soins nécessaires pour des raisons pécuniaire.
 
Les jardiniers, les travailleurs agricoles et les dresseurs de serpents c’est-à-dire ceux qui sont les plus susceptibles d’envahir l’habitat des serpents sont plus à risque de se faire mordre. serpent dangereux mortels
Il faut aussi tenir compte du fait que si un serpent fuit naturellement l'homme, certaines espèces, dites territoriales (Mamba noir, Fer de Lance...etc..), vont défendre leur territoire et s'opposer à tout intrus dans leur espace.
En règle générale, ces animaux ne mordent l'homme par réflexe d'autodéfense, c'est à dire lorsqu'ils sont surpris et n'ont pas eu le temps de fuir ou que l'homme a tenté de capturer l'animal !
 Il faudrait encore prendre ce paramètre en ligne de compte, tenir compte de l'incontournable "facteur humain".
Bref, le serpent est victime de sa réputation et principalement de la Bible où il est la représentation terrestre du mal (le diable), il est décrit comme un animal à la peau froide et gluante, à tord d'ailleurs. Tout est fait pour qu'il soit l'animal à détruire... comme le malheureux requin, éternel mangeur d'homme... sans commentaire ! On peut trouver les serpents les plus dangereux  à travers différents types d’habitats naturels et ceci sur presque tous les continents.
 
 

Classement des serpents les plus mortels par continent

 
Les serpents mordent environ cinq millions de personnes chaque année dans le monde, selon l’OMS et l’unité de recherche australienne sur le venin (Australian Venom Research Unit, AVRU).
Il existe environ 2 700 espèces de serpent existant sur tous les continents, dont 600 venimeuses et potentiellement dangereuses pour l'homme à des degrés divers.
Leurs morsures causent des blessures graves ou des handicaps chez trois millions d’entre elles et en tuent environ 125 000.
 
Sur 100.000 morsures de serpent aux Etats-Unis les dernières années, seulement 12 ont eu comme conséquence la mort (la plupart du temps chez les enfants, les personnes âgées, des membres des sectes religieuses).
En Afrique subsahélienne 1.000 décès par an.
Dans l’ensemble du Brésil, alors que 25 000 envenimations sont notifiées chaque année pour l'ensemble du pays, l'incidence observée dans les Etats d'Amazonie est comprise entre 350 et 450 morsures pour 100 000 habitants. En Equateur et au Venezuela : 3.000 décès par an.
En Inde au Sri Lanka et au Pakistan : 8.000 décès par an. Au Sri Lanka de l’ordre de 1000 décès et le triste record du plus grand nombre de décès par habitant au  monde du en particulier daboia russelli russelli et

cobra naja naja

 naja naja qui détiennent les 2ième et 3ième place dans le monde.
Au Moyen-Orient au sens large et dans le Nord de l’Afrique : 20.000 décès dus en particulier aux espèces de vipères du genre echis n°1 mondial du nombre de décès. Les serpents responsables de la plupart des décès : Les morsures de serpents constituent un important problème de santé publique que ce soit aussi bien en Asie, qu'en Afrique.
Chaque année sur le continent Africain, ce sont un million de personnes qui sont mordues et 20 000 décèdent des suites d'une envenimation. Les morsures de serpents représentent l'un des principaux motifs de consultation dans les dispensaires de brousse et une cause majeure d'évacuation des malades vers les centres de réanimation en Afrique. Deux familles ophidiennes sont à l'origine de la majorité de ces morsures :les Elapidae (cobras et mambas) et les Viperidae (vipères).Les travailleurs agricoles représentent 85 % des victimes, tout particulièrement dans les plantations. Une étude en Côte d'Ivoire a par exemple montré que les morsures de serpents sont 5 à 10 fois plus fréquentes dans les bananeraies que dans la brousse environnante.Sur le continent africain, les espèces de serpents les plus dangereuses, celui des cobras et des mambas et d'autre part celui des vipères, se différencient par leur types de venins : - hémorragique et nécrosant entraînant des oedèmes et des nécroses des membres pour les vipères - neurotoxique provoquant une paralysie respiratoire pour les cobras et les mambas.

En Asie daboia russelli russelli la vipère de Russell (n° 2 mondial et n° 1 en Asie), les espèces de vipères du genre echis(n°1 mondial), naja naja le cobra indien, ce  serpent est particulièrement meurtrier en Inde...La plus grande concentration de serpents venimeux se localise sur deux continents principaux : l'Australie et l'Afrique. L’Australie est d'ailleurs le seul continent qui héberge le plus de serpents venimeux que de serpents non venimeux.
Ce dossier n’inclut pas les serpents aquatiques. La liste n’est pas exhaustive mais récapitule les espèces dont le venin est véritablement mortel pour l’homme ainsi que les espèces non venimeuses qui représentent un réel danger.

Néamoins Chercher à déterminer quel est le serpent plus venimeux ou le plus dangereux au monde reste toujours chez certains spécialistes, sujet de discorde. Bien souvent, la raison vient du fait qu'aujourd'hui encore, on n'emploie pas toujours les mêmes critères d'évaluation pour établir ce classement et que de surcroît, faute de précisions, les interprétations des résultats prêtent à confusion. A l'échelon mondial, ce sont environ 45.000 personnes qui meurent chaque année d'une morsure de serpent.

Voici le classement :

 

 

La palme d'or du serpent le plus dangereux revient à .........

 

    Le Fer de lance commun (bothrops atrox)

 

Le Bothrops atrox est une espèce de crotaliné hautement vénimeuse, native de l'Amérique du Sud.

On le nomme aussi fer de lance commun. Cette espèce est très dangereuse et cause plus de pertes humaines que n'importe quel autre serpent américain. Ses crochets injectent des quantités très importantes d’un venin particulièrement toxique.Localement au Venezuela, on l'appelle mapanare, macagua, jaracacá amarilla (en espagnol : jaracacá jaune) ou cuatronarices (en espagnol : quatre narines).

serpent Fer de lance

Son Habitat

Les Fers de lance sont des serpents terrestres qui habitent les forêts tropicales du Venezuela, du Brésil, de Colombie, d'Equateur, du Pérou, de Bolivie, d'Argentine, et de Guyane, entre autres. Malgré la destruction récente de certaines zones de la forêt tropicale humide, le Bothrops atrox est parmi les crotalinae les plus nombreux et son existence n'est pas mise en danger. Le fer de Lance commun est un excellent nageur et escalade les arbres si nécessaire pour atteindre ses proies.

Un Danger pour l'être humain

Les Bothrops atrox sont connus pour chasser des rongeurs dans les plantations de café et de banane là où des travailleurs sont souvent mordus par des serpents, qui peuvent attendre camouflés pendant des heures, presqu'indécelables. Ils attaquent à la vitesse de l'éclair. Les malheureuses victimes de leur venin, injecté par leurs crochets creux meurent bien souvent. La dose de venin moyenne du fer de lance commun est de 0,004oz (0.12ml) (mais peut atteindre 0,011oz (0.32ml)), alors que la dose létale pour l'adulte est de 0,002oz (0.06ml) seulement.Le fer de lance peut aussi confondre la chaleur d'un rat avec notre pied et nous mordre.

 

La Taille et l'apparence du Fer de lance commun 

Les adultes peuvent atteindre deux mètres mais on a déjà observé des tailles de 2,4 m. Les femelles sont plus grandes que les males. La tête est triangulaire (raison pour laquelle on l'appelle "trigonocéphale" dans les Antilles Françaises) et pointue comme un fer de lance, ce qui est dû à de puissants muscles des machoires. Du point de vue couleur, des variantes existent (en principe brun à olive), avec des dessins géométriques en forme de V ou de triangles sur le dos. La partie inférieure de la tête est jaune pâle, ce qui les fait appeler barba amarilla (barbe jaune) en espagnol. Les fers de lance communs ont une durée de vie d'environ 20 ans.

 

   Le Oxyuranus microlepidotus est une espèce de serpent australien de la famille des Elapidae qui est considéré comme le plus venimeux et le plus rapide au monde. Ce serpent habite les régions arides du centre de l'Australie.

La virulence de son venin et sa rapidité en font le serpent plus dangereux du monde. "Son venin est 25 fois plus toxique que celui du cobra, une dose de son venin neurotoxique est capable de tuer 100 hommes adultes ou 250 000 souris".

Le taïpan est un serpent carnivore, il se nourrit principalement de petits oiseaux et de rongeurs comme les rats et les souris qu'il tue par attaque surprise en leur injectant une dose de venin. Comme la plupart des autres serpents, ils ne sont pas agressifs envers l'homme et ne l'attaqueront que s'ils se sentent menacés.

Taïpan du désert

 

 

 Or, si on y regarde de plus près, on remarque qu'en Australie par exemple,  le nombre de morts par morsure est extrêmement faible (entre 3 et 5 cas chaque année), ce pays compte pourtant sur son territoire le serpent le plus vénimeux au monde.
Le taïpan du désert (Oxyuranus microlepidotus) est le serpent le plus venimeux au monde Oxyuranus scutellatus  est le taïpan d'Australie le plus grand. Oxyuranus temporalis est une espèce de taïpan moins connue car plus  récemment découverte.

Le fait est que le Taipan est certes le plus vénimeux au monde, mais il n'est certainement pas le plus dangereux, car pour l'homme il est loin d'être le plus meurtrier. Toutefois il existe trois espèces de taïpan qui vivent toutes en Australie et en Nouvelle-Guinée.

 

 

 

 

Sa description 

Le taipan du désert est de couleur brune, d'une teinte pouvant aller suivant les saisons d'un marron foncé à un beige tirant sur le vert-olive (il est davantage clair en été qu'en hiver ce qui lui permet d'accumule davantage de chaleur pendant les saisons froides). Son dos, ses côtés et sa queue peuvent avoir des nuances variées.

 Des écailles noirâtres dessinent sur les côtés et le dos des lignes qui en s'entrelaçant forment des chevrons de taille et d'inclinaison variables. La tête et le cou sont généralement plus foncés que le reste du corps. Les yeux sont de taille moyenne avec un iris brun noir, sans anneau coloré autour de la pupille. Il mesure souvent plus de 2 m de long. C’est également celui qui possède les plus longs crochets (12 mm). Il existe trois espèces de taïpan qui vivent toutes en Australie.

 

    Le mamba noir (Dendroaspis polylepis est une espèce de serpent venimeux de la famille des Élapidés, qui se rencontre en Afrique. Il doit son nom à la coloration noire de l'intérieur de sa bouche.

 

C'est le plus grand et celui qui se trouve le plus répandu des serpents venimeux d'Afrique, et le deuxième plus grand serpent venimeux au monde.

, mais ils sont très meurtriers. Une simple morsure peut avoir suffisamment de venin pour tuer n'importe 20-40 hommes mordus. Ils ont tendance à devenir extrêmement agressifs et sont prompts à l'attaque, surtout si ils ne peuvent pas s'échapper et qu'ils se sentent en danger.

Sa taille moyenne, d'environ 2,50 mètres, combinée à une grande agilité sur terre ou dans les arbres de la savane arborée où il vit, lui a valu une réputation d'agressivité, entretenue par son caractère territorial, fait assez exceptionnel chez les ophidieSnake serpent Mamba noirns. Certaines sources mentionnent des individus de 4,30 m. La couleur de sa peau varie du jaune-vert au gris métallique. Le venin du mamba noir contient des neurotoxines et des cardiotoxines. Sa morsure inocule en général 100 à 120 mg de venin, mais cela peut aller jusqu'à 400 mg ; 10 à 15 mg de son venin étant mortel pour un humain adulte.

La létalité de sa morsure dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que la quantité de venin injecté et l'emplacement de la morsure. Cependant, si le venin atteint la circulation sanguine rapidement, les risques de mortalité augmentent drastiquement. Sa vitesse normale est d’environ 12 km/h et la vitesse de pointe officielle est de 23 km/h. Il évolue avec une rapidité incroyable dans les arbres bien qu’il soit plutôt terrestre. Il est d'ailleurs réputé pour être le serpent le plus rapide du monde.

La létalité de sa morsure dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que la quantité de venin injecté et l'emplacement de la morsure. Cependant, si le venin atteint la circulation sanguine rapidement, les risques de mortalité augmentent drastiquement. Sa vitesse normale est d’environ 12 km/h et la vitesse de pointe officielle est de 23 km/h. Il évolue avec une rapidité incroyable dans les arbres bien qu’il soit plutôt terrestre. Il est d'ailleurs réputé pour être le serpent le plus rapide du monde.

Le premier symptôme d'une morsure est une douleur locale dans la zone de la morsure, cependant moins douloureuse que celle des serpents disposant d'un venin chargé d'hémotoxines. Puis la victime sent des fourmillements à ses extrémités, cligne des yeux, sa vision se rétrécit, elle se met à transpirer et à saliver de manière excessive, puis perd le contrôle de sSnake serpent Mamba noires muscles (d'abord la bouche et la langue).

 

 Si la victime ne reçoit pas de soins appropriés très rapidement, les symptômes progressent, et elle éprouve alors des nausées, perd son souffle, est confuse, a des problèmes pour respirer et se paralyse.

 Elle peut éventuellement être prise de convulsions, d'un arrêt respiratoire, d'un coma, ou mourir de la suffocation résultante de la paralysie des muscles respiratoires. Bien qu'avec un traitement il soit possible de soigner 99% des victimes, si la morsure n'est pas traitée, le taux de mortalité est de 100%. La paralysie causée par le venin n'est pas permanente, bien que la victime ait besoin de respirer artificiellement jusqu'à ce que son propre système immunitaire ait complètement nettoyé le sang de toute trace du venin.

Snake serpent Mamba noir     

Les morsures des Black Mambas pour les êtres humains sont rares

Beaucoup d'Experts scientifiques ont cité le Mamba noir comme le serpent le plus violent du monde. C'est un reptile activement agressif et attaquant sans provocation. S'ils sont confrontés à une menace importante, comme un homme, le Mamba noir défendra avec agressivité son territoire. Il peut se dresser d'environ un tiers de son corps à partir du sol en cas de menace. Toutefois il est important de souligner que les etres humains sont leurs prédateurs et non leur proie ! Le mamba noir n'est pas un meurtrier en puissance comme le veut le mythe ... En effet les mambas noir evitent généralement tout contact avec les humains.

Lors de conjurer une menace, le Mamba noir offre de nombreuses grèves, l'injection de grandes quantités de neuro-puissant et CARDIOTOXINE à chaque grève, souvent, les piqûres d'atterrissage sur le corps ou la tête, contrairement à d'autres serpents. En l'absence de menaces, les Mambas Noirs ont tendance à vivre dans leurs tanières pour de longues périodes de temps, qui sont souvent libérés monticules d'insectes ou les arbres creux. Les Mambas Noirs sont des serpents diurnes qui chassent des proies activement à jour ou de nuit. Lors de la chasse de petits animaux, le Black Mamba offre une morsure mortelle unique et recule, en attendant que la neurotoxine de son venin pour paralyser les proies.Lorsque le meurtre d'un oiseau, cependant, le Black Mamba s'accroche à sa proie, l'empêchant de s'envoler.

 

4    L'Anaconda  (Eunectes sp.) est un serpents constricteurs non venimeux de la famille des boas. Ils comprennent quatre espèces que l'on trouve dans les marécages et les fleuves des régions tropicales d'Amérique du Sud ainsi que dans les marécages du sud de l'Île de Trinidad. L'anaconda jaune peut être trouvé jusqu'en Argentine.

 

 Caractéristiques physiques et comportementales

L'anaconda vert se distingue du boa par son museau couvert de boucliers plutôt que de petites écailles. Il est en général de couleur marron-olive foncé, avec deux rangées de grandes taches noires alternant sur le dessus du corps et de petites taches en forme d'œil de couleur blanche Anaconda serpent dangereuxsur les côtés le ventre est blanchâtre. Le biotope de l'anaconda est à la fois terrestre et aquatique, et son activité est principalement nocturne. Il repose immergé dans l'eau, avec seulement une petite partie de la tête au-dessus de la surface, guettant la moindre proie convenable. Il peut également s'enrouler sur les branches d'un arbre au-dessus de l'eau. Bien qu'il soit principalement aquatique, l'anaconda peut se déplacer sur terre en conservant son corps droit, suivant un parcours rectiligne. Grâce à de puissants muscles ventraux, l'animal prend appui sur les écailles dirigées vers l'arrière et en contact avec le sol, ce qui lui permet de pousser son corps en avant. Les yeux et les narines de l'anaconda sont positionnés sur le dessus de la tête, lui permettant de respirer et de voir sa proie alors que son corps volumineux demeure immergé sous la surface. L'anaconda est un serpent constricteur et non venimeux. Cependant, il a des dents et des mâchoires puissantes qu'il utilise pour s'agripper à sa proie qu'il entraîne sous l'eau pour la noyer. C'est sa machoire et sa puissance qui en font un des serpents les plus dangereux du monde !
 Il se nourrit principalement de gros rongeurs, de tapirs, capybaras, cervidés,poissons, oiseaux et de reptiles aquatiques comme les caïmans. Il a été relevé des attaques sur des jaguars. Les jeunes anacondas se nourrissent de souris, rats, poulets, grenouilles et poissons.
Les anacondas ont mauvaise réputation auprès des habitants des zones où ils vivent ; ceux-ci les considèrent comme des mangeurs d'hommes. Cependant, le plus souvent, si un anaconda sent la présence d'un humain dans sa zone, il fuira dans la direction opposée. Les morts d'hommes causées par les anacondas ne sont pas prouvées. Les anacondas ont pour prédateurs les jaguars, les gros caïmans et les autres anacondas. Un anaconda blessé peut aussi être la proie des piranhas.L'anaconda se tapit habituellement dans des marécages ou sur les berges des rivières. Il attend en embuscade qu'une proie vienne s'abreuver. Alors, il la mord avec ses dents acérées, la saisit avec ses mâchoires puissantes et l'entraîne sous l'eau. La victime se noie alors ou est étouffée par les muscles de l'anaconda. Il serre à chaque fois un peu plus fort lorsque sa victime expire, afin qu'elle ne puisse inspirer que de plus en plus difficilement. La victime étouffe rapidement. Alors, l'anaconda l'avale la tête la première. Il peut avaler une proie bien plus grande que la taille de sa bouche car sa mâchoire peut se désarticuler et est reliée de façon lâche au crâne.

Toutes les espèces de serpents dans le monde ont des dents, mais l'anaconda n'utilise pas ses dents pour mâcher, ses dents sont orientées vers l'arrière de sa gueule et en se débattant, la victime ne fait qu'aggraver sa blessure. Il se sert de ses dents comme des crampons pour faire avancer la proie dans l'œsophage. Il digère ses proies grâce à de puissants sucs digestifs.

Il lui faut six heures d'efforts pour arriver à avaler une proie aussi grosse qu'un capybara. L'anaconda somnole ensuite pendant quatre ou cinq jours pour digérer voire plusieurs semaines selon l'importance de la proie. Il est d'ailleurs très vulnérable pendant cette période. De plus, ce serpent est capable de jeûner pendant deux ans. Il fait partie des serpents primitifs, donc ne possède pas de venin. Il utilise sa masse et sa puissance pour maîtriser sa victime. Ainsi, être mordu par un anaconda est douloureux mais n'est pas mortel en soi.Chez les anacondas, la femelle (qui est plus grosse que le mâle) attire des partenaires en émettant des phéromones. Une sorte de ballet nuptial se déroule sous l'eau. Les femelles peuvent avoir jusqu'à douze partenaires. Pour caresser sa partenaire, le mâle dispose d'un organe sexuel, vestige des membres postérieurs des lézards, ses ancêtres.
  • Contrairement à presque tous les autres boas,l'anaconda est ovovivipare. Chaque portée qui peut comporter jusqu'à 50 petits qui mesurent entre soixante et quatre-vingt-dix centimètres. Aussitôt nés, les serpenteaux ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Comme pour la plupart des reptiles, peu d'entre eux atteindront l'âge adulte car leurs prédateurs sont nombreux : caïmans, piranhas, oiseaux...

Les anacondas géants

Le plus grand anaconda connu aurait mesuré 12 mètres de long, mesure contestée par la suite. Il fut découvert lors de l'expédition géologique de Lamon-Dunn effectuée en 1944 au Venezuela. Les géologues ont trouvé le serpent dans l'Orénoque, dans l'est du Venezuela. Des soldats d'un détachement qui les accompagnait ont tiré sur le serpent.

Puis une vingtaine d'hommes l'ont ramené sur la berge. L'anaconda a été mesuré avec un instrument de mesure géologique. Bien qu'il s'agisse de l'anaconda le plus long mesuré, il n'a pas pu malheureusement être pesé. Les membres de l'expédition sont partis à leur camp pour déjeuner, et quand ils sont revenus sur les lieux de leur découverte, le serpent n'était plus là, et des traces sur le sol indiquaient qu'il était retourné dans le fleuve.

Un record officiel fait état d'un anaconda qui mesurait 8 mètres 30 centimètres pour un poids de plus de 235 kilogrammes, qui fut découvert au Venezuela durant les années 1960...

L'anaconda comme toutes les grosses espèces de boas ou de pythons, continue de croître tout au long de sa vie. Sa vitesse de croissance diminue après qu'il a atteint sa maturité. Il pourrait atteindre 50 ou 60 ans, voire 80 pour certains.

Lorsqu'il mue, l'anaconda se libère de son ancienne peau. Celle-ci peut être étirée jusqu'à 30 % de la taille originale du serpent. De nombreuses mesures faites sur des exuvies ont donc pu faire croire à des longueurs bien plus grandes que celle du serpent réel.

En captivité : Les anacondas ont la réputation d'avoir mauvais caractère. De plus, leur taille massive explique que les anacondas sont moins populaires que les autres boas. Cependant, ils sont relativement communs sur les marchés d'animaux exotiques.

    Le Cobra indien Naja Naja 

 

 

 

Cobra Indien Naja Naja

Le cobra indien ou cobra à lunettes (Naja naja) est un serpent extrèmement venimeux de la famille des Elapidae. On le trouve en Asie. Le terme de naja est courant en français, il provient du sanscrit et désigne spécialement cette espèce, la plus commune en Inde.Son venin n'est pas aussi puissant que celui de la Krait, il n'est pas aussi agressif que la Vipère de Russell, mais il est responsable du plus grand nombre de morts par rapport à tous les autres serpents venimeux de l'Inde. Ce serpent cause plus  de morsures de serpents en Inde que tout autres serpents. C'est l'alimentation de rats qui mène le cobra Indien à fréquenter des zones habitées par les humains y compris les fermes et les abords des zones urbaines.

Le venin du cobra indien contient une puissante neurotoxine post- synaptique. Le venin agit sur les fentes synaptiques des nerfs , paralysant ainsi les muscles , et les morsures graves conduisant à une insuffisance respiratoire ou d' arrêt cardiaque . Les composants du venin comprennent des enzymes comme la hyaluronidase qui provoquent la lyse et l'augmentation de la propagation du venin. La toxicité de son venin est semblable à celle du cobra chinois et il est l'un des plus venimeux Naja espèces basée sur DL50 valeur chez la souris. Les symptômes de l'envenimation par le cobra peuvent commencer à partir de 15 minutes à deux heures après la morsure , et peuvent être mortelle en moins d'une heure. Ces neurotoxines sont de petits peptides avec environ 7 kDa.

 

 

Category : Protection des animaux | Write a comment | Print

Comments