"> Oscar de la Meilleure actrice 2009 - - Blogboyerhistory | Bloguez.com - Bloguez.com
 

Oscar de la Meilleure actrice 2009 - Kate Winslet - The Reader » Blogboyerhistory | Bloguez.com

 Oscar de la Meilleure actrice 2009 - Kate Winslet - The Reader

26/3/2010

Oscars 2009 : Kate Winslet remporte l'Oscar de la meilleure actrice dans le film " The Reader "

 

Le lecteur Kate Winslet Oscar

 

 


KATE WINSLET WINS BEST ACTRESS IN OSCARS 2009
envoyé par greenbearwithit. - Regardez plus de films, séries et bandes annonces.

 

 

Déjà nominée cinq fois aux Oscars, Kate Winslet a fini par remporter l'oscar de la meilleure actrice pour le film "Le Liseur".

Décidément, rien ne résiste à Kate Winslet.

Dix ans après le succès planétaire de Titanic en 1997, quelques semaines après sa prestation maintes fois saluée dans Les noces rebelles, film réalisé par Sam Mendès, époux de Kate Winslet, elle remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Le Liseur. Dans ce film, Kate Winslet, plus que jamais sublime, Kate Winslet joue le rôle de Hanna Schmitz, une femme rattrapée par son passé dans l'Allemagne de l'après-Seconde Guerre mondiale. Kate Winslet avait d'abord refusé ce rôle pour se consacrer entièrement à son rôle dans Les noces rebelles. Sa performance lui vaut l'Oscar de la meilleure actrice 2009. Mais peu importe car Kate Winslet n'incarne pas Hanna : elle EST Hanna, un personnage si simple et pourtant exceptionnel, dans toute sa complexité, dans toute sa faiblesse, dans toute sa fragilité. Hanna est une femme balayée par une Histoire qui la dépasse et qu'elle ne comprend pas, une femme simple devenue un monstre ordinaire. Là où Winslet est magnifique, c'est que jamais on n'excuse Hanna. De toute façon, elle est inexcusable.

Pourtant, on s'attache à elle, car c'est aussi un être humain. Le film ne tombe jamais dans le manichéisme facile et nous dévoile les côtés sombres de l'âme. Oui, on peut basculer, on peut franchir la ligne très facilement et tomber dans le précipice de l'horreur.

Hanna ne remontera jamais à la surface et Winslet, avec une subtilité et un jeu au cordeau, nous entraîne dans les méandres labyrinthiques de l'esprit de cette femme bourreau et victime. La finalité de cette histoire (si toutefois il devait y en avoir une) ? La barbarie naît de l'ignorance. Et je ne crois pas que cet aspect du film puisse être discuté.

 

Kate Winslet The reader

 

Résumé et explication du film "Le Liseur"


A quinze ans, Michael un adolescent qui est malade vomit devant une porte cochère. Il fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans,Une habitante de l'immeuble .Elle lave à grande eau ses salissures et raccompagne le garçon jusque chez lui.

Le diagnostic du docteur est formel : c'est la scarlatine qui contraint Michael à rester confiné trois mois. Vers la fin de cette période, il revient chez sa garde-malade d'un jour pour la remercier. Il tient à la remercier et va sonner à sa porte, ils tombent amoureux et se nouent rapidement une relation à la fois particulière passionelle et charnelle : Pendant tout l’été, Michael est souvent invité à lire des poèmes ou autres au domicile d'Anna dont on comprend qu’elle est illettrée (d’où le titre du film : le lecteur, ou liseur).où ils se rencontre et Michael lui fait la lecture puis ils font l'amour. C'est comme une habitude pour eux de faire ces deux choses... régulièrement.

Ils partent en vacance à byciclette... Ils vivent une histoire d'amour. Mais un jour elle disparaît Michael ne la revoit plus. Jusqu’au jour où Anna disparaît sans avertir. Le garçon, qui n’a que 15 ans, s’en remet très difficilement après une longue souffrance

dont il devient l'amant. Michael géné maladroit, elle au contraire directe brut,.  Il est fasciné par son corps, ses gestes,  Elle est contrôleuse dans les transports publics.Pendant six mois, il la rejoint tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de ses études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles. Accablée par ses coaccusées, elle se défend mal et est condamnée à la prison à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l'insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée, et aussi cet étrange premier amour dont il ne se remettra jamais.

 il rencontre une femme qui va l'aider à ce moment là, c'est Hanna. 

 

 

Le personnage de Hanna Schmitz

 

 Désireuse de connaître la joie, l’amour et aussi l’accès tardif et crucial aux lettres, mais buté dès qu’on l’incite à se pencher sur son terrible passé, le personnage de Hanna bénéficie de toute l’intensité dont la comédienne est capable. Hanna est une femme indépendante, elle a une attitude maternelle à l'égard de Michael. Elle est à la fois sensuelle à l'aise avec son corps. Elle est attentive, spontanée, mais néanmoins naïve et immature. Comme hélas beaucoup de jeunes gardiennes SS de camp de concentrations  recrutées à l'époque au sein des camps de concentrations nazis.

Elle ne s'ouvre pas (elle ne dit pas à Michael qu'elle ne sait pas lire par exemple, et ne raconte pas son passé) Elle ne fais donc pas confiance à Michael. Elle est dominatrice, elle mène le jeu.

 

Le livre :

Le Liseur (Der Vorleser) est un court roman de Bernhard Schlink publié en Allemagne en 1995. Il a pour thèmes les difficultés à comprendre la Shoah pour les générations postérieures à celle-ci, et si elle peut se comprendre par le seul langage (cette question s'est progressivement imposée dans la littérature de la Shoah écrite vers la fin du xxe siècle et le début du xxie, comme les témoins et survivants tendent à disparaître). Ce livre fut bien reçu non seulement en Allemagne, où l'auteur, qui n'avait écrit jusque là que des romans policiers, créa la surprise, mais aussi aux États-unis (où se passe une partie de l'action), où il devint le premier roman allemand à atteindre le sommet de la liste des bestsellers, et fut sélectionné dans le book club d'Oprah Winfrey. Il a été traduit en 37 langues, et inclus aux programmes scolaires de littérature de la Shoah.

Category : Les classements | Write a comment | Print

Comments