"> Tuerie aux USA - Amy Bishop enseignante - Blogboyerhistory | Bloguez.com - Bloguez.com
 

Tuerie aux USA - Amy Bishop enseignante fait 3 morts dans une université » Blogboyerhistory | Bloguez.com

 Tuerie aux USA - Amy Bishop enseignante fait 3 morts dans une université

20/2/2010

 

Amy Bishop, neurobiologiste de Harvard qui avait rejoint l'université d'Alabama en 2003, a été arrêté et accusée de meurtre. Trois membres du corps professoral ont été tués, et trois autres ont été blessés à l'université Alabama-Hunstville aux Etats Unis. Seuls quelques élèves étaient présents dans le bâtiment au moment de la fusillade, et aucun n'a été blessé.  Un service commémoratif a eu lieu au UAH le vendredi, Février 19, 2010, avec 3.000 personnes présentes.

Amy Bishop tuerie

En effet il était dans les environs de 16h sur le campus de l’université d’Alabama-Huntsville aux Etats Unis.

Le Dr Amy Bishop assistait à une réunion de la Faculté de Biologie quand tout à coup elle a ouvert le feu sur ses collègues, tuant trois de ses membres, dont le président Gopi Podila, président du département de biologie, Maria Davis et Adriel Johnson, professeurs de biologie sont morts. Trois autres personnes ont été blessées, dont deux grièvement.  Selon les premiers éléments de l’enquête, elle aurait agi après avoir appris qu’elle ne serait pas titularisée au sein de l’université pour laquelle elle travaillait depuis 2003.

La police a indiqué que la meurtrière a utilisé une arme de calibre 9 mm, découverte dans les toilettes des dames. Amy Bishop a finalement été appréhendée par la police. « Il ne s'est rien passé. C'est impossible. Ils sont toujours en vie », a-t-elle déclarée, en état de choc, lors de son transfert vers la prison du comté.

 

Un passé obscur...

 

bishopUne tuerie qui émeut une fois de plus l’Amérique. Amy Bishop Anderson est professeur de biologie et mère d’une famille de quatre enfants. Elevée au Massachusetts, elle a obtenu un doctorat en biologie de la prestigieuse université de Harvard. Un profil particulier, qui ne correspond pas à celui des auteurs de fusillade.

Et pourtant, le passé de cette américaine est troublant. En 1986, Amy Bishop avait tiré sur son jeune frère, touché mortellement au thorax. L’affaire n’avait pas été jugée, la thèse de l’accident ayant été retenue par les enquêteurs. Selon la police, le dossier pourrait être rouvert. Ensuite, en 1993, elle avait été soupçonnée d’avoir envoyé une lettre piégée à Paul Rosenberg. Ce professeur de médecine de Harvard était son superviseur et lui avait donné une mauvaise évaluation. L’affaire avait été classée faute de preuves.

 

 

 

Aucun étudiant ne figure parmi les victimes de la fusillade.

Inculpée de meurtre, Amy Bishop encourt la peine capitale.

Elle risque la peine de mort. La police a indiqué qu'elle interrogeait également un homme « digne d'intérêt ».

La fusillade s'est produite dans le bâtiment des sciences de l'université où se tenait une réunion de la faculté de biologie.

Selon Sammie Lee Davies, mari d'une chercheuse tuée vendredi, Amy Bishop semblait instable émotionnellement. Des étudiants ont également rapporté s'être déjà plaint de la qualité de son enseignement au doyen de l'université.

La police du campus a sécurisé le bâtiment où s'est produit le drame et a évacué les étudiants. Les équipes de police tentaient désormais de réunir des indices sur son déroulement. L'université a suspendu les cours invité les étudiants à rester chez eux.

L'université compte environ 7.500 étudiants. Elle est réputée pour son département scientifique qui travaille en étroite collaboration avec un programme de la NASA. Elle est située dans le nord de l'Alabama, près de la frontière avec le Tennessee.

Il s'agit du deuxième incident avec armes à feu sur un campus de la région en une semaine. Vendredi dernier, un garçon de 14 ans a été tué dans une école de la ville de Madison, semble-t-il par un autre élève.

 

 

Vidéo  Amy Bishop

Le chef de la Police de Braintree Paul Frazier donna une conférence de presse Saturday about reports that Dr. Amy Bishop, a suspect in the shootings at the University of Alabama at Huntsville,

 

Un comportement jugé "normal le jour de la fusillade

 

 

Le jour de la fusillade, Amy Bishop Anderson enseigna à sa classe l'anatomie et les neurosciences. Selon un étudiant dans la classe d'Amy Bishop, «elle semblait tout à fait normal" lors de la conférence.

Elle a ensuite assisté à une réunion de département de biologie de la faculté, dans la salle 369 au troisième étage du Centre Shelby des sciences et technologies, qui abrite la biologie UAH et des départements de mathématiques. Selon des témoins 12 ou 13 personnes ont assisté à la réunion, qui a été décrit comme "une réunion professeurs ordinaires. Le comportement de Amy Bishop a également été décrit comme "normal" juste avant la tuerie.

She sat quietly at the meeting for 30 or 40 minutes, before pulling out a 9 mm handgun "just before" 4:00 pm CST , according to a faculty member. Joseph Ng, an associate professor who witnessed the attack, said: "[She] got up suddenly, took out a gun and started shooting at each one of us. She started with the one closest to her, and went down the row shooting her targets in the head."  According to another survivor, Debra Moriarity, dean of the university's graduate program and a professor of biochemistry, "This wasn't random shooting around the room; this was execution style ." [ 6 ] Those who were shot were on one side of the oval table used during the meeting, and the five individuals on the other side, including Ng, dropped to the floor. [ 1 ] Elle s'assit tranquillement à la réunion pour 30 ou 40 minutes, avant de tirer un 9 mm arme de poing "juste avant" 4:00 pm CST , selon un membre du corps professoral.

Joseph Ng, un professeur agrégé qui a assisté à l'attaque, a déclaré : «[Elle] se leva brusquement, sortit un pistolet et a commencé à tirer sur chacun de nous. Elle a commencé avec un plus proche d'elle, et descendit la ligne de tir sa cible dans la tête." Selon une autre survivant, Debra Moriarity, doyen de la Graduate programme universitaire et  professeur de biochimie, "Ce n'était pas des tir au hasard dans la pièce, ce qui a été le style d'exécution . " [6] Ceux qui ont été abattus ont été d'un côté de la table ovale utilisé lors de la réunion, et les cinq personnes de l'autre côté, y compris Ng, est tombé à terre.

 Après qu'elle eut tiré à plusieurs reprises, Moriarity dit que l'évêque a pointé le fusil sur elle et appuyer sur la gâchette, mais il a entendu un seul clic "." Elle a décrit Bishop au premier abord «en colère», puis en suivant le dysfonctionnement arme apparente » perplexe. " [6] Son arme à feu »soit bloqué ou à court de munitions." FONT> Ng a dit Moriarity alors tenté d'arrêter l'évêque,approcher Amy Bishop et lui demandant d'arrêter, et a ensuite aidé les autres survivants pousser évêque de la salle et de bloquer la porte. Ng a déclaré: «Moriarity est probablement celui qui a sauvé nos vies. Elle a été celui qui a ouvert la pointe."

Category : Faits Divers | Write a comment | Print

Comments