"> Clip musique - Explication des paroles - Blogboyerhistory | Bloguez.com - Bloguez.com
 

Clip musique - Explication des paroles - Alain Bashung - Ma petite entreprise » Blogboyerhistory | Bloguez.com

 Clip musique - Explication des paroles - Alain Bashung - Ma petite entreprise

10/11/2012

 

Clip musique -  Explication des paroles - Alain Bashung - Ma petite entreprise

 

Parole de Ma Petite Entreprise:

Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
Epanouie elle exhibe
Des trésors satinés
Dorés à souhait

J'ordonne une expertise
Mais la vérité m'épuise
Inlassablement se dévoile

Et mes doigts de palper
Palper là cet épiderme
Qui fait que je me dresse
Qui fait que je bosse
Le lundi
Le mardi
Le mercredi
Le jeudi
Le vendredi
De l'aube à l'aube
Une partie de la matinée
Et les vacances
Abstinence

Ma petite entreprise
Ma locomotive
Avance au mépris des sémaphores
Me tire du néant

Qu'importe
L'amour importe
Qu'importe
L'amour s'exporte
Qu'importe
Le porte à porte
En Crimée
Au sud de la Birmanie
Les lobbies en Lybie
Au Laos
L'Asie coule à mes oreilles

Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
S'expose au firmament
Suggère la reprise
Embauche
Débauche
Inlassablement se dévoile

Et mes doigts de palper
Palper là cet épiderme
Qui fait que je souque
Qui fait que je toque
À chaque palier
Escalier C
Bâtiment B
À l'orée de ses lèvres

Qu'importe
L'amour importe
Qu'importe
L'amour s'exporte
Qu'importe
Je perds le nord
Au cap Horn
Quand je vois se poindre
les Pyramides
Nez-à-nez
Mes lubies
L'Asie coulle à mes oreille

Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
Epanouie elle exhibe
Des trésors satinés
Dorés à souhait

Le lundi
Le mardi
Le mercredi
Le jeudi
Le vendredi
De l'aube à l'aube

Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
Epanouie elle exhibe
Des trésors satinés
Dorés à souhait

J'ordonne une expertise
Mais la vérité m'épuise
Inlassablement se dévoile

Et mes doigts de palper
Palper là cet épiderme
Qui fait que je me dresse
Qui fait que je bosse
Le lundi
Le mardi
Le mercredi
Le jeudi
Le vendredi
De l'aube à l'aube
Une partie de la matinée
Et les vacances
Abstinence

Ma petite entreprise
Ma locomotive
Avance au mépris des sémaphores
Me tire du néant

Qu'importe
L'amour importe
Qu'importe
L'amour s'exporte
Qu'importe
Le porte à porte
En Crimée
Au sud de la Birmanie
Les lobbies en Lybie
Au Laos
L'Asie coule à mes oreilles

Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
S'expose au firmament
Suggère la reprise
Embauche
Débauche
Inlassablement se dévoile

Et mes doigts de palper
Palper là cet épiderme
Qui fait que je souque
Qui fait que je toque
À chaque palier
Escalier C
Bâtiment B
À l'orée de ses lèvres

Qu'importe
L'amour importe
Qu'importe
L'amour s'exporte
Qu'importe
Je perds le nord
Au cap Horn
Quand je vois se poindre
les Pyramides
Nez-à-nez
Mes lubies
L'Asie coulle à mes oreille

Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
Epanouie elle exhibe
Des trésors satinés
Dorés à souhait

Le lundi
Le mardi
Le mercredi
Le jeudi
Le vendredi
De l'aube à l'aube

Ma petite entreprise est une chanson d'Alain Bashung sortie en 1994 sur l'album Chatterton.

Ma petite entreprise a fait l’objet de diverses explications, dont deux dominantes.

La première est une lecture au premier degré : Ma petite entreprise est le discours d’un chef d’entreprise qui raconte ses difficultés à maintenir son affaire en place, travaillant les jours fériés… pour ne pas, au final, s’en sortir trop mal.Pour le chef d'entreprise, la dernière entreprise qui peut exister, c'est son amour pour cette femme. Il vit son amour comme un mec qui pointe, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, il travaille dans cette entreprise amoureuse, il va se plaindre d'avoir des vacances parce qu'alors il ne peut pas aimer

Une deuxième lecture de Ma petite entreprise d’Alain Bashung voudrait que dans cette chanson, Alain Bashung parle de son pénis. Le monde de l’entreprise ne serait finalement qu’une métaphore, un prétexte, pour décrire son intarissable activité sexuelle et la force de son sexe qui ne « connaît pas la crise ».

Category : Clips musicaux et paroles | Write a comment | Print

Comments