"> Le lac le plus mortel au monde - Le Lac - Blogboyerhistory | Bloguez.com - Bloguez.com
 

Le lac le plus mortel au monde - Le Lac Nyos » Blogboyerhistory | Bloguez.com

 Le lac le plus mortel au monde - Le Lac Nyos

26/5/2012

Le lac le plus mortel au monde - Le Lac Nyos

 

 

 

L’Afrique est un continent à la fois traditionnel et moderne, c’est le nid des animaux les plus exotiques, féroces et complètement hors du commun. Ce lieu qui mêle danger et tranquillité n’en finit pas de surprendre les scientifiques tant la nature y est parfois imprévisible.

Rapprochons-nous donc du lac Nyos, au Cameroun. Que savez-vous de ce lac ?

Le 22 Août 1986, le lac Nyos s’est révélé être un lac meurtrier, il a provoqué la mort de plus d’une centaine de personnes sur l’île. En effet, ce lac comporte une très grande concentration de gaz carbonique. L’étude du lac Nyos de plus près révèle d’énormes quantités de CO2 enfermées dans son eau.

Le jour de la catastrophe, les grondements du lac ont commencé en pleine nuit, et ce n’est qu’au petit matin que les habitants ont constaté ce qui s’est passé : un véritable carnage. Il est arrivé quelque chose à Nyos, des gens avaient peur et se sauvaient par grands groupes.

Les gaz qui émanaient du lac étaient mortels, on parle d’une nappe d’eau qui a fait « éruption ». L’explication commence par la compréhension de la structure du lac qui est en réalité stratifiée, c’est-à-dire que les eaux sont superposées en plusieurs couches qui ne se mélangent pas, la couche la plus basse étant la plus chargée de CO2.

Prenons l’exemple d’une bouteille d’eau gazeuse : La pression du bouchon ne permet pas de voir les bulles de gaz et les retient à l’intérieur, mais quand on décapsule la bouteille, les gaz s’échappent.

Il en est de même dans le cas du lac Nyos : les gaz s’échappent du lac à plus de 300 km/h ! Normalement le CO2 n’est pas mortel, mais à grande quantité, il devient par contre extrêmement dangereux. Et justement, dans le cas présent, le CO2 étant plus dense que l’air, il a envahit la région. On estime que le lac a dégagé 1 km3 de gaz carbonique, soit 1/3 de km3 de cendre ! Il s’est substitué à l’oxygène et s’est propagé dans les environs, occasionnant la mort de nombreux villageois.

L’énergie propulsée par ces éruptions a été surprenante parce qu’inattendue. Même si scientifiquement, ce phénomène est explicable, les populations locales demeurent très superstitieuses et continuent de croire qu’il y a une raison pour toute catastrophe et que celle-ci en particulier devait probablement révéler la colère des démons.

Depuis ce drame, les gens du monde entier se sont intéressés au Cameroun et à ce lac, les scientifiques ont étudié le phénomène et plusieurs disciplines scientifiques ont dû être rassemblées pour l’expliquer.

Jusqu’à présent, il continue d’y avoir encore des gaz qui se dégagent, et on ne sait pas combien de temps cela va durer avant une prochaine éruption. On pense toutefois à contourner le problème grâce à un procédé de dégazage. On essaye de plonger un tube qui va chercher le gaz au fond du lac et l’évacuer doucement et régulièrement à la surface, plutôt que de le laisser s’accumuler. Cette diffusion lente de CO2 ne présente évidemment aucun danger pour les gens.

Un tuyau d’essai a été mis en place et paraît fonctionner parfaitement. Il faudrait donc un financement atteignant les un millions de dollar pour installer des tuyaux de dégazage à plus grande échelle et éviter de nouveaux désastres. Cependant, le projet n’est toujours pas réalisé, le Cameroun n’affecte pas les fonds nécessaires.

Pour plus d’informations et de détails concernant le lac Nyos ou d’autres lacs dangereux au monde, n’hésitez pas à consulter la vidéo « Les Lacs Tueurs » que vous trouverez sur ce lien : Les lacs tueurs

Category : Bêtisier divers | Write a comment | Print

Comments