"> La fuite, capture procès et - Blogboyerhistory | Bloguez.com - Bloguez.com
 

La fuite, capture procès et condamnation du SS Adolf Eichmann en 1960 » Blogboyerhistory | Bloguez.com

 La fuite, capture procès et condamnation du SS Adolf Eichmann en 1960

4/3/2012

 

 

La fuite,capture procès et condamnation du SS Adolf Eichmann en 1960 

 

 

 

 

La fuite et la capture d'Adolf Eichmann 

Faux papiers utilisés par Eichmann dans les années 1950 Durant les années 1950, de nombreux juifs s'emploient à retrouver les criminels nazis en fuite, et Eichmann fait partie des premiers sur la liste. Des documents déclassifiés (notamment sa fiche de police) montrent que le gouvernement ouest-allemand ainsi que la CIA connaissent, dès 1952 (1958 pour la CIA), la localisation et le pseudonyme sous lequel se cache Eichmann (Klement), mais ne le révèlent pas pour raison d'État[23]. Il semble que la crainte ait été qu'Eichmann dénonce Hans Globke, alors membre du gouvernement du chancelier Konrad Adenauer[24]. Le rabbin Abraham Kalmanowitz tenta ainsi en 1953, avec le responsable du département d'État Adolf A. Berle Jr., de convaincre le directeur de la CIA, Allen Dulles, de se mettre à la recherche d'Eichmann[25]. Réticent, ce dernier finit par céder, et ordonna des recherches dans les pays arabes, où se situait Eichmann selon Kalmanowitz[25]. Sept ans plus tard, l’« opération Attila » fut déclenchée par le premier ministre d'Israël David Ben Gourion qui souhaitait à cette occasion un procès, le « Nuremberg du peuple juif », pour refonder une unité nationale (de nombreux jeunes Israéliens ne comprenaient pas ou étaient honteux à l'idée que des millions de Juifs s'étaient « laissés conduire à l'abattoir » et contrariaient l'image héroïque du renouveau juif en Israël[26]) et affermir la légitimité de son parti le Mapaï[réf. nécessaire] :

Eichmann fut enlevé en pleine rue, à Buenos Aires, par un commando d'agents du Mossad dirigé par Isser Harel[27], le chef du Shin Bet, le 11 mai 1960.

Séquestré dans la cave d'une planque louée par les agents israéliens, il reconnut son identité et signa une déclaration par laquelle il acceptait être jugé en Israël[26]. Le 21, il fut transporté jusqu'en Israël à partir d'un aéroport militaire argentin. Pour l'anecdote, à l'entrée de la base, un barrage militaire les attendait. Afin qu'Eichmann ne dévoile pas aux soldats argentins qu'il venait d'être enlevé, il fut revêtu d'un uniforme de la compagnie aérienne israélienne EL Al. Eichmann fut placé sous sédatifs (on le fit passer pour malade) et les membres du commando également en tenue de navigants.

Il fut suggéré à un moment que les membres du commando simulent l'ivresse pour éviter que le comportement d'Eichmann n'attire l'attention mais l'idée fut abandonnée. À l'entrée de la base, les soldats argentins arrêtèrent l'automobile et se moquèrent des Israéliens incapables de tenir l'alcool[27]. Cette action, contrevenant au droit international et mettant en cause la souveraineté de l'État argentin, souleva des  Adolf Eichmannprotestations du gouvernement Frondizi, ainsi que des manifestations néo-nazies, marginales, dans le monde. En Argentine, le Mouvement nationaliste Tacuara organise une campagne importante d'antisémitisme. Le gouvernement israélien nie tout d'abord être impliqué dans cet enlèvement et prétend qu'il est le fait de volontaires civils juifs chasseurs de nazis. David Ben Gourion, alors Premier ministre, annonce la capture d'Eichmann à la Knesset le 23 mai 1960. Cette annonce est acclamée debout par les députés présents. Pour connaître les détails de la capture d'Eichmann, on peut se reporter à l'ouvrage d'Isser Harel La Maison de la rue Garibaldi.

 

Le procès d'Adolf Eichmann 

Category : Seconde Guerre Mondiale 39-45 | Write a comment | Print

Comments