"> Reportage - Les vertus médicinales et - Blogboyerhistory | Bloguez.com - Bloguez.com
 

Reportage - Les vertus médicinales et bienfaits de l'ail » Blogboyerhistory | Bloguez.com

 Reportage - Les vertus médicinales et bienfaits de l'ail

17/11/2011

 

 Les vertus médicinales et bienfaits de l'ail

 

Les principaux constituants de l'ail

 

Toute la France le cultivait et l’appréciait au Moyen-Age, mais au XVIIème siècle, le nord s’en détourne. Il trouve refuge dans le sud, où il devient l’un des piliers du célèbre régime méditerranéen comme le montre ce tour d’horizon.

En Egypte, dès l'époque des pharaons, on remarque les propriétés nutritives de l'ail. L'historien grec Hérodote rapporte que les manœuvres employés à la construction des pyramides recevaient quotidiennement une ration d'ail pour leur donner la force nécessaire à ce travail épuisant. L'ail est tellement apprécié qu'il est élevé au rang de divinité. Khéops en fit graver l'image à l'intérieur de sa pyramide ! Il est utilisé pour les momifications, contre les morsures de serpent et accompagne les défunts dans l'au-delà.

Les grecs connaissaient aussi les vertus de l'ail. Les athlètes qui participaient aux Jeux Olympiques croquaient une gousse avant l'effort. Pour les romains, selon Virgile, l'ail était un aliment propre à soutenir les forces des moissonneurs. Ils vont l'introduire en Italie, en France, en Espagne et jusqu'en Angleterre.  

                        
L'épicerie - Les vertus de l'ail par radio-canada

L'ail est composé de 64 % d'eau, de 27,5 % de glucides 6 % de protéines 3 % de fibres divers : prostaglandine, acide phénols, phytostéroïdes, polyphénols, flavonoïdes…

Vitamines (mg par 100 g) : B1 (0,2), B2 (0,08), B3 (0,65), B5 (0,6), B6 (1,2), C (30), E (0,1), A... Minéraux (mg par 100 g) : Potassium (446), Souffre (200), Phosphore (144), Calcium (38), Magnésium (21), Sodium (10), Chlore (30)... Oligo élements : Fer (1,4), Zinc (1), Manganèse (0,46), Bore (0,4), Cuivre (0,15), Nickel (0,01), Molybdène (0,07), Iode (0,003), Sélénium (7 à 20 ppm)[

 

 

 

64 % d'eau 27,5 % de glucides 6 % de protéines 3 % de fibres divers : prostaglandine, acide phénols, phytostéroïdes, polyphénols, flavonoïdes… Vitamines (mg par 100 g) : B1 (0,2), B2 (0,08), B3 (0,65), B5 (0,6), B6 (1,2), C (30), E (0,1), A... Minéraux (mg par 100 g) : Potassium (446), Souffre (200), Phosphore (144), Calcium (38), Magnésium (21), Sodium (10), Chlore (30)... Oligo élements : Fer (1,4), Zinc (1), Manganèse (0,46), Bore (0,4), Cuivre (0,15), Nickel (0,01), Molybdène (0,07), Iode (0,003), Sélénium (7 à 20 ppm)[

Le fait de se gratter risque de causer de petites plaies qui peuvent se compliquer et entraîner la formation de pus. Par ailleurs, vous pouvez apercevoir les morpions comme de petits points de couleur rouille et les lentes sous forme de points pelliculaires fixés près de la base des poils du pubis. Ils sont plus facilement reconnaissables puisqu’ils sont souvent nombreux.

 

Les bienfaits et vertus médicinales de l'ail

 

Pour le traitement local, ail,antiseptique,cancer,bienfaits,vertus medicinales,

1°) L'ail renferme des vitamines A, B1, B2 et C, divers antibiotiques naturels dont l'ajoène (ce dernier, instable, serait retrouvé à de trop faibles doses dans l'organisme après ingestion d'ail pour avoir une réelle efficacité[6]) ainsi que des agents anticholestérolémiants (cette dernière propriété n'ayant pas été confirmée[7]).

 

L'ail possède des vertus anti-bactériennes, antiseptique.

L’ail est traditionnellement utilisé depuis l’Antiquité pour lutter contre les infections. En 1858, Louis Pasteur démontre expérimentalement cette action anti-bactérienne sur les bactéries gram positives, les salmonelles et la bactérie Escherichia coli. Cette propriété est due à la présence dans l’ail d’un composé nommé allicine. Aujourd’hui, les vertus anti-bactériennes de l’ail sont étudiées en particulier par les chercheurs qui s’intéressent de près à l’hygiène buccale. Un extrait aqueux d’ail a ainsi été testé sur différentes bactéries soupçonnées de provoquer des infections dentaires (gingivite, parodontite). Si l’ail neutralise le développement et tue la plupart des organismes testés, il est particulièrement efficace contre les bactéries gram positives et pourrait devenir un outil thérapeutique intéressant contre la parodontite.

Source : Bakri IM : « Inhibitory effect of garlic extract on oral bacteria ». Arch Oral Biol. 2005 Jul ; 50(7) : 645-51. Epub 2005 Feb 5.

 

L' ail a des effets anticancéreux 

 

 Une alimentation riche en ail semble diminuer le risque de cancer de l’estomac et de cancer du côlon. Ainsi, selon une étude chinoise, les personnes qui mangent plus de 20 g d’ail par jour présentent des taux de cancers de l’estomac 13 fois plus faibles que ceux qui n’en consomment qu’un gramme quotidiennement.

Et cet effet anti-cancer se vérifie aussi sur le côlon : les consommateurs réguliers d’ail ont 35% moins de chances de développer ce cancer que ceux qui n’en mangent pas. Des études expérimentales réalisées in vitro sur des cultures cellulaires montrent également que l’ail bloque la croissance des tumeurs.

Source : Steinmetz KA. : « Vegetables, fruit, and colon cancer in the Iowa Women's Health Study. » Am J Epidemiol. 1994 Jan 1 ; 139(1) :1-15. , une synthèse statistique internationale évalue comme une « évidence » que la consommation régulière d'une gousse d'ail (3 g) par jour réduirait de moitié le risque de cancer de l'estomac, du colon et du rectum[17]. L'enzyme allinase, qui produirait ces effets, nécessite d'attendre 15 minutes après avoir écrasé de l'ail cru, avant sa consommation[18],[19]. Les cancers de la tête, du cou, du poumon, du sein et de la prostate seraient aussi réduits[20].

L'ail est un hypotenseur un anti cholesterol et anti agregant plaquettaire

L’alliicine et l’ajoène – des substances isolées, parmi d’autres, dans le bulbe d’ail – abaissent modérément la pression artérielle systolique et diastolique ainsi que le taux des lipides sanguins (cholestérol total, LDL-cholestérol, triglycérides), assouplissent les vaisseaux, fluidifient le sang et contrecarrent l’agrégation des plaquettes, responsables de la formation des redoutables caillots. l’ail agit sur tous les fronts : il réduit les taux de cholestérol et de triglycérides, fluidifie le sang, diminue la pression artérielle, neutralise les radicaux libres. Attention, les effets sont modestes : au mieux 5 à 6% de réduction du cholestérol s’il est élevé, 5 à 10 % pour les triglycérides et la pression artérielle après un à six mois de consommation d’une alimentation enrichie en ail. Malgré tout, ce type de régime peut amplifier les effets des médicaments : une étude pilote en double aveugle contre placebo vient de montrer qu’après un an, l’athérosclérose a progressé 3 fois moins vite chez les patients à risque qui ont pris un extrait d’ail, que dans le groupe placebo. Tous suivaient parallèlement un traitement hypocholestérolémiant (statines).

Source : Budoff MJ : Inhibiting progression of coronary calcification using Aged Garlic Extract in patients receiving statin therapy: a preliminary study. Prev Med. 2004 Nov;39(5):985-91.

 

 

[1] Gao C-M, Takezaki T, Ding J-H, Li M-S, Tajima K. Protective effect of allium vegetables against both esophageal and stomach cancer: a simultaneous case-referent study of a high-epidemic area in Jiangsu Province, China, Japanese Journal of Cancer Research 1999 Jun;90(6):614-21.

[2] You W, Blot WJ, Chang Y, Allium vegetables and reduced risk of stomach cancer, Journal of the National Cancer Institute 1989;81:162–4

[3] Buiatti E, Palli D, Decarli A, A case-control study of diet and gastric cancer in Italy, Int J Cancer. 1989 Oct 15;

[4] Hansson LE, Nyren O, Bergstrom R, Diet and risk of gastric cancer: a population-based case-control study in Sweden, Int J Cancer. 1993 Sep 9;55(2):181-9.

Category : Santé, Vertus des plantes, fruits et légumes | Write a comment | Print

Comments