"> Naomi Campbell - Les Diamants du sang - Blogboyerhistory | Bloguez.com - Bloguez.com
 

Naomi Campbell - Les Diamants du sang de Charles Taylor » Blogboyerhistory | Bloguez.com

 Naomi Campbell - Les Diamants du sang de Charles Taylor

26/9/2010

 
Naomi Campbell - Les Diamants du sang de Charles Taylor
 
 
 
La top-model Naomi Campbell a reconnu jeudi 5 août 2010 devant un tribunal de La Haye avoir reçu en 1997 des diamants bruts, "des pierres à l'aspect sale", dont elle présume qu'ils lui étaient offerts par Charles Taylor, accusé d'avoir échangé des "diamants du sang" contre des armes.
Selon Mia Farrow, Naomi Campbell lui a dit avoir reçu un "énorme diamant" de la part de de l'ex-président libérien Charles Taylor..
 
                        Naomi Campell Diamant charles taylor
 
 

Ce dernier est jugé à La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

 

 


"Elle a dit qu'elle avait été réveillée dans la nuit. Des hommes ont frappé à sa porte. Ils avaient été envoyés par  M. Taylor et ils lui avaient donné un énorme diamant", a dit l'actrice Mia Farrow qui a témoigné lundi devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

                


Témoignant jeudi à la barre du tribunal, Campbell avait assuré avoir reçu trois pierres "à l'aspect sale" dans la nuit qui a suivi un dîner de charité, organisé en 1997 en Afrique du sud par l'ex-président. Repas auquel participait également Mia Farrow.

Naomi Campbell : « J'étais en train de dormir, on a frappé à ma porte et j'ai ouvert. Deux hommes étaient là et m'ont donné une petite bourse, et m'ont dit ‘un cadeau pour vous' », a déclaré Naomi Campbell. D'après ses dires, les deux hommes ne se sont pas présentés, et elle n'a jamais su qui ils étaient. « J'ai ouvert la petite bourse le lendemain matin quand je me suis réveillée: j'ai vu quelques petites pierres, de toutes petites pierres à l'aspect sale ».

Mais la top model avait affirmé ignorer leur provenance et ne pas savoir s'il s'agissait de "diamants du sang" censés avoir financé l'achat d'armes pour la guerre civile en Sierra Leone et au Liberia.


Le procès (ouvert en janvier 2008) de Charles Taylor, jugé pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, a connu un brusque regain d'intérêt à la faveur de la convocation du mannequin vedette. Charles Taylor est notamment suspecté d'avoir trafiqué des "diamants du sang" contre des armes.

Selon l'accusation, il s'était rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud  pour "vendre ou échanger contre des armes des diamants" reçus des rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) en Sierra Leone lors de la guerre civile qui a fait au moins 250.000 morts dans ce petit pays d'Afrique de l'ouest. Le "cadeau" de Naomi Campbell en aurait fait partie. Taylor rejette les onze chefs d'accusation retenus contre lui par le tribunal, dont ceux d'incitation au meurtre, viols, mutilations, esclavage sexuel et recrutement d'enfants-soldats.

 

Les déclarations de Naomi Campbell

 

"Le témoignage de Mlle Campbell nous rappelle les dégâts causés par des individus avides de pouvoir qui exploitent illégalement les ressources naturelles de leur pays pour mener des vagues de violences et de brutalités contre les civils", estime dans un communiqué Oliver Courtney, porte-parole de l'ONG Global Witness.


Lors de sa déposition, Naomi Campbell, 40 ans, a assuré avoir parlé de ce cadeau à son agent d'alors, Carole White, et à l'actrice américaine Mia Farrow le lendemain au petit déjeuner. "L'une d'elles a dit 'ça vient évidemment de Charles Taylor' et j'ai dit: 'je suppose que oui'", a ajouté celle qui fut surnommée la "panthère noire".

 L'avocat de l'accusé, Courtenay Griffiths, a qualifié cette accusation de "pure spéculation". Il a souligné que la top model n'avait pas pu formellement identifier leur provenance.

"Je ne voulais pas garder" les pierres, a déclaré Naomi Campbell à la cour.

 Elle a dit avoir confié les pierres "à l'aspect sale" à Jeremy Radcliffe, un ami qui travaillait pour le Fonds d'aide à l'enfance de Nelson Mandela (NMCF) "afin qu'il en fasse quelque chose avec". "J'étais là pour collecter des fonds pour le NMCF (...) Je voulais qu'ils (les diamants) aillent au fonds d'aide", a dit Mme Campbell, affirmant que M. Ratcliffe "les a toujours". 

De son côté, le NMCF a  confirmé, dans une lettre présentée à l'audience, n'avoir jamais reçu les diamants.

En tout cas, Gideon Benaim, l'avocat de Naomi Campbell, veut mettre les choses au clair :

Naomi Campbell "n'a rien fait de mal. Elle est un témoin, ce n'est pas son propre procès.

Bien qu'elle aurait préféré ne pas être impliquée du tout dans cette affaire, elle veut néanmoins être présente pour aider la cour

Les "diamants du sang" de Charles Taylor


L'accusation entend démontrer que Charles Taylor, 62 ans, a menti en affirmant ne jamais avoir possédé de diamants bruts, surnommés les "diamants du sang".

Président du Liberia de 1997 à 2003, Charles Taylor plaide non coupable des chefs d'accusation portés contre lui.L'ancien président libérien est accusé d'avoir dirigé en sous-main les rebelles sierra-léonais en leur fournissant des armes en échange de diamants bruts.

 Naomi était appelée à la barre pour s'expliquer sur les diamants que lui auraient offerts l'accusé à la suite d'un dîner de charité en 1997 en Afrique du Sud.

Selon l'accusation, il s'était rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud pour "vendre ou échanger contre des armes des diamants" reçus des rebelles du  Front révolutionnaire uni (RUF).

 

 

Naomi Campbell contredite par Mia Farrow

Le lundi 9 aout 2010, l'actrice et chanteuse américaine Mia Farrow , a déclaré devant le tribunal spécial de La Haye que le top model Naomi Campbell avait bien  reçus des dimanats provenant de l'ancien président du Liberia.  Selon Mia Farrow, la top model avait bien connaissance de la provenance de "l’énorme diamant"

 

                

L'actrice Mia Farrow a témoigné lundi devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone, à La HayeLes témoignages de l'actrice américaine Mia Farrow et de l'ancien agent de Naomi Campbell lundi devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) pourraient être déterminants dans la suite du procès de Charles Taylor, jugé à La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

L'accusation souhaite prouver que l'ancien président du Liberia, 62 ans, a menti en prétendant ne jamais avoir possédé de diamants bruts reçus des rebelles sierra-léonais du Front révolutionnaire uni (RUF) en échange d'armes.

Or selon Mia Farrow, Naomi Campbell a bien reçu un diamant de la part de Charles Taylor. Les deux femmes se sont parlé lors du petit-déjeuner qui a suivi un dîner de bienfaisance organisé en septembre 1997 par l'ex-président sud-africain Nelson Mandela : «Elle a dit qu'elle avait été réveillée dans la nuit. Des hommes ont frappé à sa porte. Ils avaient été envoyés par Charles Taylor et ils lui ont donné un énorme diamant», a précisé Mia Farrow :

 «C'est Naomi Campbell qui a dit qu'il venait de Charles Taylor», a-t-elle insisté, reconnaissant cependant ne pas avoir vu «le ou les diamants». «Naomi Campbell nous a rejoints à table, mais avant même qu'elle ne se soit assise, elle nous a raconté», a ajouté Mia Farrow, également présente au dîner de charité. «D'après ce que je me souviens, elle était assez excitée».

 

«Elle était assez déçue car ils n'étaient pas brillants»

 

Diamants de sang : l’aveu du "voleur" de diamants

 
Le top-model Naomi Campbell est désormais hors de cause et doit se sentir bien soulager !
 
 L’un de ses amis sud-africains, Jeremy Ratcliffe, 74 ans et proche de Mandela, est en train d’endosser l’entière responsabilité de la « disparition » des diamants de sangs offerts en 1997 par l’ex-dictateur du Libéria Charles Taylor, jugé début août à la Haye pour crimes contre l’humanité.
L’ami en question a démissionné mercredi de ses fonctions d’administrateur au sein de la Fondation Nelson Mandela pour l’enfance et de son poste au bureau des Etats-Unis.

Témoin dans le cadre de ce procès, le 5 août dernier, Campbell avait reconnu avoir reçu des diamants non traités de la part de Charles Taylor en marge d’un dîner en septembre 1997 en Afrique du Sud. A la barre, elle avait déclaré avoir confié ces pierres à son ami Jeremy Ratcliffe, directeur général du fonds d’aide à l’enfance de Nelson Mandela (NMCF) :

J’ai donné ces pierres à Jeremy. Immédiatement, je suis montée dans le train et je l’ai cherché… J’ai dit “Prends-les, fais quelque chose de bien avec elles, que ça profite aux enfants, je ne veux pas les garder” ! »

Problème : la Fondation Nelson Mandela pour l’enfance a catégoriquement nié détenir ces pierres précieuses.

Pourtant, le lendemain, le principal intéressé, Jeremy Ratcliffe, avouait :

« Trois petits diamants bruts m’ont été remis par Naomi Campbell, dans le petit train bleu le 26 septembre 1997. »

Ratcliffe ne voulait pas salir la réputation de la Fondation Mandela

Ce train de luxe qui relie Johannesburg au Cap achevait la campagne de Nelson Mandala en Afrique du Sud, afin de récolter de l’argent destiné à sa fondation d’aide à l’enfance.

Ratcliffe a expliqué dans un communiqué qu’il n’avait pas averti la Fondation afin de ne pas salir sa réputation :

« Je ne voulais pas mêler la fondation dans quelque chose qui puisse être illégal. »

Il se justifie également en affirmant qu’il aurait été illégal de laisser Naomi Campbell quitter le pays en possession de ces diamants. Il a donc, a-t-il expliqué, décidé de les conserver dans sa maison de Johannesburg.

Il vient de les restituer à la police sud-africaine et a présenté ses excuses à la Fondation pour sa conduite. Jeremy Ratcliffe, très investi dans la fondation de Nelson Mandela, suivait l’ex-président sud-africain dans tous ses déplacements.

Si aucune poursuite n’est encore engagée contre Ratcliffe, il est passible de dix ans de prison et d’une amende de 34 000 dollars (27 000 euros), selon la loi sud-africaine, pour avoir détenu des diamants bruts sans licence.

Category : Faits Divers | Write a comment | Print

Comments