"> Tuerie en Angleterre 2010 - Derrick - Blogboyerhistory | Bloguez.com - Bloguez.com
 

Tuerie en Angleterre 2010 - Derrick Bird tue 12 personnes » Blogboyerhistory | Bloguez.com

 Tuerie en Angleterre 2010 - Derrick Bird tue 12 personnes

3/6/2010

Tuerie en Angleterre 2010 - Derrick Bird chaffeur de taxi anglais tue 12 personnes

 

Derrick Bird a commis mercredi la tuerie la plus meurtrière qu'ait connu la Grande-Bretagne depuis 15 ans.

 

Une banale affaire de famille pourrait être à l'origine de la folle équipée meurtrière du chauffeur de taxi anglais, Derrick Bird. Selon le Daily Telegraph, l'homme de 52 ans se serait disputé avec son frère jumeau, David, au sujet du testament de leur mère. 

 

 

 Une de ses collègues témoigne Bird aurait alors décidé d'abattre son frère et l'avocat de la famille avant de se lancer dans une folie meurtrière sur les routes de la région touristique des Lacs du nord-ouest du pays. Sur cette route, il a alors tiré au hasard sur des passants avec son fusil de chasse et une carabine 22 long rifle depuis la fenêtre de sa voiture.

 Pendant plus de trois heures, le chauffeur de taxi a ouvert le feu à une trentaine d'endroits, semant la panique générale dans la région. Il a tué d'abord un jeune fermier qui était dans son champ, puis une vieille dame qui marchait à proximité de sa maison de retraite. Dans la matinée, les autorités avaient appellé rapidement les habitants de la région à rester chez eux après les premiers coups de feu qui ont retenti à Whitehaven. Une autre victime a été ensuite découverte à Egremont. Il s'agissait d'un collègue de Derrick Bird.

La fusillade s'est poursuivie à Seascale où un cycliste et une femme qui livrait des catalogues ont trouvé la mort. Au total, 12 personnes ont été tuées et 25 autres blessées, dont trois étaient toujours dans un état grave jeudi matin. Le tireur se serait ensuite suicidé. En début d'après-midi, la police a découvert dans un bois de la région de Cumbria, près de la commune de Boot, le cadavre de l'homme et ses deux armes à ses côtés. Dans un premier temps, le suspect avait pris la fuite en voiture vers le sud de la région des Lacs, avant d'abandonner son véhicule dans une zone rurale et de poursuivre sa course folle à pied. «C'était un type tranquille » Artisan taxi depuis plus d'une vingtaine d'années, et père de deux enfants, Derrick Bird vivait seul, selon une employée d'une société de taxis de Whitehaven, Sue Matthews. «Honnêtement, c'était un type tranquille, je suis absolument sous le choc», témoigne-t-elle. Pour l'un de ses amis, Peter Leder, Bird était «sociable, bien connu de tous, tout le monde l'aimait bien». Mais lorsqu'ils se sont parlé la veille de la fusillade, Bird lui avait dit «Tu ne me reverras pas», enchaîne Peter Leder. Bird avait-il prémédité son geste ? Cette fusillade est en tout cas l'une des pires survenues ces dernières décennies au Royaume-Uni. Un pays où la législation sur les armes à feu est pourtant très stricte. C'est aussi une première mise à l'épreuve pour le nouveau Premier ministre, David Cameron. Lors de la traditionnelle séance hebdomadaire des questions au chef du gouvernement à la chambre des Communes, il a déclaré que «le gouvernement fera tout son possible pour aider la population locale et tous ceux qui ont été affectés». Parmi les douze personnes abattues mercredi, dans le nord-ouest de l'Angleterre, par Derrick Bird, un chauffeur de taxi de 52 ans, divorcé et père de deux enfants, figurait le frère jumeau du tireur. Le responsable de la police, Craig Mackey, a révélé lors d'une conférence de presse les noms de plusieurs victimes, dont David Bird, père de trois enfants, tué à son domicile de Lamplugh par son frère Derrick. Plusieurs journaux ont émis jeudi l'hypothèse selon laquelle ce dernier aurait commencé son périple meurtrier en tuant son frère, à cause d'un différend portant sur le testament de leur mère, toujours en vie. Derrick Bird a ensuite abattu 12 personnes en plus de trois heures dans la région très touristique des Lacs, avant apparemment de se suicider. Onze personnes ont été hospitalisées. Craig Mackey a confirmé les décès de deux femmes, Susan Hughes, 57 ans, et Jane Robinson, 66 ans. La police n'avait jusqu'alors divulgué l'identité que d'une seule victime, Kevin Joseph Commons, 60 ans, associé dans un cabinet d'avocats de la région. Selon la presse britannique, celui-ci était l'avocat de la famille Bird. Le chef de la police a précisé que les recherches terrestres et aériennes étaient achevées et qu'aucune victime supplémentaire ne devrait être découverte. Ces recherches ont couvert la zone de 225 km2 qui aurait pu être parcourue par Bird. Trente scènes de crime sur 40 km «Nous avons environ trente scènes de crimes disséminées sur 25 miles (40 km, ndlr) de la côte occidentale de la Cumbrie», a précisé le chef de la police, estimant qu'il s'agissait de «l'incident le plus épouvantable et le plus complexe jamais survenu au Royaume-Uni». En ce qui concerne les mobiles du tueur, l'inspecteur chargé de l'enquête, Iain Goulding, a indiqué que les problèmes financiers et familiaux constituaient «l'une des pistes» suivies. «Un élément important du "pourquoi" dans cette enquête est d'essayer d'établir si ceux qui ont été tragiquement tués ont été choisis de manière intentionnelle, à cause d'un différend, ou s'il s'agissait de meurtres au hasard», a-t-il précisé. «Selon nos premières constatations, nous avons une combinaison des deux. Mais je ne ferai pas davantage de conjectures pour le moment», a-t-il poursuivi. L'inspecteur Goulding a ajouté que Derrick Bird avait été plusieurs fois condamné pour vol depuis 1990 sans jamais avoir fait de prison, qu'il n'avait pas de problèmes psychologiques connus des autorités médicales et n'était pas sous médicaments. Ses voisins et ses collègues restent incrédules Pour ses proches sous le choc, le chauffeur de taxi était un homme sans histoire. Surnommé «Birdy» par ses amis et collègues, il est décrit comme tranquille, amical et réservé. Son terrible accès de violence leur semble inexpliquable. Père de deux fils adultes, Derrick Bird était devenu grand-père il y a deux semaines. Il vivait seul dans le village de Rowrah, aimait s'occuper de sa voiture, la plongée et les vacances à l'étranger. Son ex-épouse, dont il s'est séparé dans les années 1990, vivrait à Lamplugh, où résidait aussi son frère jumeau. «C'était un type gentil», se souvient David Cowman, un ancien collègue à la centrale nucléaire de Sellafield, où le meurtrier travaillait il y a une quinzaine d'années. «Il a tout simplement basculé. C'est incroyable. Je ne pouvais absolument pas y croire. Il faisait partie de la bande de copains. Il était vraiment populaire. Quand je passais près de la station de taxis et qu'il était là, il était toujours souriant», ajoute le témoin. «Je le connaissais depuis 15 ans. Il était toujours agréable, prenait toujours le temps de dire bonjour», confirme Ryan Dempsey, un voisin âgé de 26 ans. «Ca ne lui ressemble pas du tout. Je ne l'ai jamais vu de mauvaise humeur». Sue Matthews, employée à la société de taxis A2B de Whitehaven, où plusieurs des victimes ont été tuées, s'est

Category : Faits Divers | Write a comment | Print

Comments